Le weblog, nouvel agitateur du Net

Mobilité

Il est difficile d’avoir une perception claire sur la définition d’un weblog : journal intime en ligne, carnet de bord, espace d’expression libre ou de traitement plus élaboré de l’information (sous forme de chroniques par exemple)?En deux ans, la montée en puissance du weblogging est spectaculaire, poussée par des services phares comme Blogger.com (racheté depuis

Il est difficile d’avoir une perception claire sur la définition d’un weblog : journal intime en ligne, carnet de bord, espace d’expression libre ou de traitement plus élaboré de l’information (sous forme de chroniques par exemple)?En deux ans, la montée en puissance du weblogging est spectaculaire, poussée par des services phares comme Blogger.com (racheté depuis par Google) ou la solution TypePad (exploitée par Six Apart).La facilité d’usage du weblog, ses fonctionnalités multimédias (textes, images, audio et vidéo), sa capacité à jouer l’effet de boucle (je relie mon blog à un autre, etc.) et à remonter dans les pages de résultats des moteurs de recherche (Google en particulier), expliquent cet engouement. Preuve de cette maturité : le weblog entre dans la sphère professionnelle. Certaines sociétés adoptent ce canal pour ses besoins propres (en développant des projets de travail collaboratif?) ou pour communiquer avec leurs clients.Selon Technocrati.com, un outil de recherche dédié aux blogs, il existerait environ 5 millions de weblogs dans le monde. Un nouveau blog apparaît toutes les 7,4 secondes. Chaque jour, on recense 12 000 créations. Le volume de contributions est importante: 275 000 par jour et 10 800 réactualisations par heure effectuées. La “blogsphère” donne vraiment le vertige.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur