Le Zune incompatible avec les outils de gestion de droit numérique de Microsoft

Mobilité

Les titres achetés au format WMA sur les plates-formes de musique ne pourront
pas être lus sur le nouveau baladeur.

Le Zune de Microsoft n’est pas encore disponible qu’il fait déjà couler beaucoup d’encre (numérique, du moins). A commencer par son incompatibilité avec Windows Media Player ou, plus exactement, avec “PlaysForSure“, la plate-forme commerciale de gestion des droits numériques édifiée par… Microsoft.

Autrement dit, les titres musicaux au format WMA protégé achetés sur Napster, Urge (MTV) ou encore Yahoo Music Unlimited (pour ne citer que quelques plates-formes de diffusion de musique aux Etats-Unis) ne pourront pas être lus par le baladeur audio-vidéo de Microsoft (voir édition du 15 septembre 2006).

Le pot aux roses a été dévoilé par l’Electronic Frontier Foundation (EFF) qui a exploité une note de bas de page du dossier de presse américain (au format Word) de présentation de Zune. Dans ce document, une note discrète sur les fonctions d’importation de l’appareil se révèle particulièrement intéressante. “Le logiciel Zune peut importer des fichiers audio dans les formats non protégés WMA, MP3, AAC; des photos en JPEG; et des vidéos en WMV, MPEG-4, H.264.” Une façon de signifier que le Zune ne supporte pas les formats protégés, y compris par les propres technologies de protection élaborées par Microsoft.

Microsof n’entend pas pour autant arrêter les développements de PlaysForSure. Pas dans un premier temps, du moins. Les consommateurs qui se laisseront séduire par le Zune se retrouveront donc dans la situation paradoxale de ne pouvoir utiliser leur appareil pour écouter de la musique et des vidéo achetées légalement. Comme axe de promotion pour le développement de la musique légale, on fait mieux. Apple doit s’en frotter les mains.

Une option téléphone sur le Zune

Mais c’est oublier un peu vite les capacités de Microsoft à s’imposer sur les différents marchés qu’il aborde. Notamment en améliorant ses produits au fil de leur version à l’image de sa console de jeux vidéo Xbox. Microsoft n’a pas fait mystère de ses intentions de décliner le Zune en téléphone mobile. “Un téléphone Zune fait définitivement partie du futur de cette marque”, avait déclaré à Reuters, Chris Stephenson, directeur marketing pour le Zune, à l’occasion d’une conférence de presse. Sans plus de détails sur ses capacités et technologies employées.

Du coup, Microsoft pourrait miser sur le Zune et de nouvelles technologies propriétaires pour développer son écosystème à travers le marché de la téléphonie mobile. Un marché qu’Apple tarde à aborder même si les rumeurs sur le lancement prochain de l’iPhone (le téléphone iPod) vont bon train, notamment chez Gizmodo qui l’annonce pour janvier 2007.

Un Zune, combien ça coûte ?

En attendant cette éventualité, le Zune devrait être disponible aux Etats-Unis pour 284 dollars, révèle The Inquirer suite à une indiscrétion du distributeur Wal-Mart. Soit une quinzaine de dollars de moins que la version 30 Go de l’iPod d’Apple.

Un prix qui reste cependant à confirmer mais qui risque de ne pas être un argument suffisamment convainquant pour séduire les foules.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur