Leboncoin inaugure un accélérateur : PayCar saute sur l’occasion

EntrepriseStart-up
leboncoin-accelerateur
9 92

Leboncoin, le portail de petites annonces leader en France, vient soutenir des start-up en lien avec ses activités. Premier lauréat : PayCar (transactions sur des véhicules d’occasion).

Leboncoin, le portail leader des petites annonces sur Internet (propriété du groupe suédois Schibsted), se montre actif en ce début d’année.

Fin février, il a dévoilé un accélérateur pour « aider les start-up à passer au stade supérieur, et ce, grâce à notre audience, nos experts et notre accès à l’international ».

Les jeunes pousses pourront développer d’éventuelles synergies groupe avec les verticaux développés (immobilier, automobile, emploi…) : conception de produits, exploitation de données, phase de bêta-tests, feedbacks d’utilisateurs et un point d’entrée à Schibsted Growth, le fonds d’investissement corporate.

Il existe toutefois quelques pré-requis pour rejoindre l’accélérateur : équipe de cinq personnes a minima, « être financièrement autonome » et « ne pas être en phase de levée de fonds ».

Une manière de revenir à l’inspiration originelle en France : en 2007, deux entrepreneurs (dont Olivier Aizac qui a conservé la casquette de directeur général pendant 7 ans) lançaient Leboncoin.fr, inspiré de Blocket.se, un site Internet appartenant au groupe média Schibsted (Suède) et dont les fondations remontaient à 1996.

Initialement développé dans l’Hexagone sous forme d’une co-entreprise associant Spir Communications (une filiale du groupe Ouest-France désormais en difficulté) et Schibsted, le portail de PA tombe intégralement dans le giron du groupe associé d’origine suédoise à partir de 2010.

Sous la direction d’Antoine Jouteau qui avait dévoilé fin 2016 un projet de messagerie instantanée, la success story de Leboncoin se poursuit en termes d’audience : 26 millions de visiteurs uniques par mois, 800 000 annonces déposées chaque jour …

Désormais, la société Internet phare en France (500 personnes réparties entre Paris, Montceau-les-Mines et Reims et bientôt 700 collaborateurs) veut laisser sa chance à d’autres jeunes pousses et propose d’héberger des petites équipes dans ses locaux du Xème arrondissement parisien.

On connaît désormais le nom de la première start-up à rejoindre l’accélérateur du groupe Leboncoin : PayCar.

Fondée en 2015 par Vincent Marty-Lavauzelle et Michaël Waldman, PayCar propose une solution de paiement pour l’achat et la vente de véhicules d’occasion entre particuliers présentée comme une alternative sécurisée aux chèques de banque.

La start-up revendique « plusieurs milliers d’utilisateurs et plusieurs millions d’euros de transactions passées par sa plateforme ».

Elle avait levé 1,3 million d’euros avec BNP Paribas en novembre 2016.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur