LeCab lance son uberPOOL : Via en première ligne et la SNCF en filigrane

Mobilité
1 5

LeCab ouvre, à Paris, son service de « transport partagé » baptisé PLUS et propulsé par les technologies de l’américain Via.

Des prix fixes annoncés à l’avance pour des courses partagées sur la base d’un algorithme destiné à optimiser les trajets en restant sur les grands axes de circulation : cette description peut correspondre au service uberPOOL, ouvert à Paris depuis novembre 2014.

Elle peut aussi désigner l’offre concurrente que LeCab lance officiellement ce 31 janvier 2017, sous la marque PLUS.

En toile de fond, Keolis*.

L’entreprise de transport public de voyageurs filiale de la SNCF – à 70 %, la Caisse de dépôt et de placement du Québec détenant le reste du capital – avait annoncé, en mars dernier, être devenue actionnaire de LeCab, dans le cadre d’un partenariat à teneur également commerciale.

Il a été confirmé, depuis lors, que cette prise de participation dans la société exploitante de VTC est « significative ». La direction n’a cependant pas émis de commentaire concernant une éventuelle prise de contrôle qu’avait notamment évoquée le Nouvel Observateur.

Le démarrage de PLUS à Paris préfigure une disponibilité plus large en Europe. L’offensive se fait avec le concours de Via, qui fournit la plate-forme technologique vouée à associer en temps réel l’offre à la demande.

Keolis avait investi l’année dernière dans cette société américaine dont les solutions de mobilité partagée sont déployées entre autres à Chicago, New York et Washington.

plus-lecabPar « prix fixe », il faut entendre 5 euros TTC par passager aux « heures de pointe » (du lundi au vendredi de 7 h à 21 h) pour les trajets se déroulant intégralement dans la « zone Plus », constituée des 1er, 2e, 8e et 16e arrondissements, ainsi que d’une partie du 9e et du 12e.

Dans la « zone Blanche », qui couvre le reste de la capitale, c’est moins clair : on nous annonce une réduction de 30 % par rapport aux tarifs du service de VTC « low cost » miniLeCab lancé récemment (uberPOOL est, pour sa part, annoncé « jusqu’à 20 % moins cher » qu’uberX).

* Keolis revendique, sur l’année 2015, un résultat net de 33 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros réalisé pour 56 % en France.

Crédit photo : LeCab


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur