L’encre électronique fait la Une du magazine américain Esquire

Mobilité

Pour ses 75 ans, ce magazine papier sort une première couverture numérique. Elle s’appuie sur un dispositif d’encre électronique, sponsorisé par Ford.

Attention les yeux. En septembre, pour son soixante-quinzième anniversaire, le mensuel américain Esquire, destiné aux hommes, va diffuser en kiosques 100 000 numéros d’un genre nouveau. Ils seront dotés d’une couverture numérique, animée.

Comment ? Cette couverture utilisera un dispositif d’encre électronique, sponsorisé par Ford. Le constructeur intégrera par ailleurs une publicité à l’encre électronique pour sa nouvelle Ford Flex dans ce même numéro.

Le système, dont Esquire précise qu’il a nécessité 16 mois de préparation, s’appuiera sur E Ink Vizplex, la technologie d’encre électronique de la firme américaine e-Ink, qui est déjà utilisée pour le lecteur Kindle d’Amazon, son “livre électronique”.

Enfin, les magazines, qui devront être acheminés dans des camions réfrigérés pour préserver leur autonomie, embarqueront une petite batterie, conçue en Chine pour The Esquirer (groupe Hearst Magazines). Celle-ci devrait, si tout se passe bien, bénéficier d’une durée de vie de 90 jours. Passé ce délai, la couverture à l’encre électronique s’arrêtera à tout jamais…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur