Lending Club pousse son fondateur Renaud Laplanche vers la sortie

BourseEntrepriseLicenciementsManagement
renaud-laplanche-lending-club
3 2

De manière abrupte, Renaud Laplanche quitte Lending Club, la plateforme de prêts P2P qu’il a fondée il y a près de 10 ans, à cause d’un dossier de prêts mal géré.

Fin de parcours pour Renaud Laplanche chez Lending Club.

La plate-forme américaine de crédits entre particuliers se sépare de son CEO et fondateur, officiellement « démissionnaire » en date du 6 mai 2016.

Le COO Scott Sanborn assurera l’intérim. Il sera épaulé par John C. Morris, membre du board et promu pour l’occasion au nouveau poste de président exécutif.

Cette annonce a eu l’effet d’une bombe en Bourse : l’action Lending Club a ouvert à 5,32 dollars ce lundi sur le NYSE (- 25 %), soit son niveau le plus bas depuis l’IPO du 10 décembre 2014 – le prix d’introduction était de 15 dollars.

Trois autres hauts responsables sont remerciés en parallèle. Ils se sont, d’après le conseil d’administration, rendus coupables, aux côtés de Renaud Laplanche, d’une violation des conditions d’exercice de la plate-forme de prêts en mode crowd.

Lending Club aurait en l’occurrence accordé pour 22 millions de dollars de prêts (15 millions en mars ; 7 millions en avril) à un seul et même prêteur, sans respecter certaines conditions posées par ce dernier en matière de solvabilité des emprunteurs.

Ces crédits, Lending Club les a rachetés début avril, puis revendus à un autre investisseur. Ce qui a, toujours selon le conseil d’administration, occasionné un manque à gagner de 150 000 dollars sur les résultats du 1er trimestre 2016.

L’audit réalisé dans ce dossier a permis de déceler une autre infraction : plusieurs employés n’ont pas informé le board du fait qu’ils étaient actionnaires d’un fonds tiers dans lequel Lending Club souhaitait justement investir.

Pour ce qui est des performances financières, elles sont en phase avec les attentes des analystes.

Entre le 1er janvier et le 31 mars, 2,75 milliards de dollars de prêts ont été accordés (+ 68 % d’une année sur l’autre), portant à 19 milliards le montant total brassé depuis l’ouverture de la plate-forme en 2007. Un milliard et demi de dollars a par ailleurs été reversé aux prêteurs.

Le chiffre d’affaires s’établit à 151,3 millions de dollars, en hausse de 87 % sur un an.

L’Ebitda ajusté, qui donne une bonne idée des performances de l’entreprise au jour le jour, progresse de 137 %, à 25,2 millions de dollars.

Le résultat net atteint 4,1 millions de dollars (1 cent par action), contrastant avec les pertes de 6,4 millions de dollars enregistrées un an plus tôt.

(Crédit photo : conférence Lendit 2015)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur