Les adresses en ‘.biz’ interdites de tirage au sort

Cloud
Information - news

Un juge américain interdit à Neulevel, la société chargée d’administrer les noms de domaine en “.biz”, d’effectuer le tirage au sort qui devait départager les postulants à une même adresse. Les candidats pouvaient acheter autant de tickets de préenregistrement qu’ils le désiraient. La loterie est jugée “illégale” par ses détracteurs.

Neulevel persiste et signe : “Nous croyons fermement que la procédure que nous avons mise en route et développée conjointement avec l’Icann est la manière la plus juste et la plus équitable de distribuer des noms de domaine”, affirme son PDG Douglas Armentrout dans une déclaration publiée sur le site de la société, après tout de même avoir exprimé sa “déception” face à la décision de justice qui affecte les “.biz”. Un juge de la cour de justice de Californie vient en effet de rendre une injonction qui interdit à Neulevel d’effectuer le tirage au sort qui devait départager les prétendants à une adresse en “.biz” réclamée par plusieurs postulants. Le système est assimilé à une “loterie illégale” par ses détracteurs car Neulevel permettait de soumettre autant de préenregistrements que souhaité (voir édition du 30 juillet 2001). Dans ces conditions, le gestionnaire des “.biz” empoche les mises et se révèle incapable d’indiquer les chances de tirage au sort. Alors que les plaignants réclament que leur soient remboursés les frais de préenregistrement, le juge n’a pas encore indiqué s’il l’imposera à Neulevel. Il n’a pas non plus donné de solution alternative pour départager les postulants.

Le PDG de Neulevel tente de minimiser la portée de la décision en expliquant qu’elle concerne “moins de 20 %” des “.biz”. Il oublie simplement de spécifier qu’il s’agit précisément des adresses les plus demandées. Il ne donne pas non plus de chiffres précis. “Le nombre de noms actuellement affectés est d’environ 55 000”, nous répond Neulevel. “Toutefois nous nous attendons à ce que ce nombre diminue car certaines sociétés auront effectué plusieurs demandes pour un même nom, en fournissant des contacts différents. Cela donne l’impression que le nom en question est ‘disputé’ quand en fait il existe des chances qu’il ne le soit pas.” Si le nombre de 55 000 représente 20 % des adresses en “.biz”, on arriverait à un total de 275 000. Les adresses réservées par une seule personne pourront être mises en service le 23 octobre comme annoncé récemment (voir télégramme du 28 septembre 2001). Après cette date, finies les loteries pour les nouvelles adresses enregistrées : la règle du “premier arrivé, premier servi” s’appliquera.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur