Les boîtes e-mail vont-elles quitter l’entreprise ?

Cloud

D’ici 2012, un cinquième du courrier électronique d’entreprise sera traité en mode Software as a Service, estime Gartner.

Pour les analystes de Gartner, c’est en fait toute l’architecture IT qui s’apprête à changer dans la décennie à venir. Son modèle devrait s’appuyer sur le “cloud computing” (virtualisation en mode hébergé), avec l’arrivée de nouveaux entrants sur ce marché.

Matt Cain, vice-Président Recherche chez Gartner, prévoit qu’à l’issue de cette période, on assistera à des regroupements d’acteurs, indispensables à la réalisation d’économies d’échelles. D’ici 2012, l’offre hébergée devrait déjà permettre de réduire les coûts moyens d’exploitation du service de base, e-mail et calendrier, de 10 dollars à 2 dollars, par personne et par mois.

Matt Cain constate que les besoins en stockage et archivage du courrier électronique d’entreprise, plaident aussi en faveur de son traitement en mode hébergé. Ces solutions commencent à 1 Go par boîte, alors que 200 Mo sont généralement alloués en local.

Gartner pense que le passage au mode hébergé va se faire d’abord dans les petites entreprises, puis dans les structures moyennes, avant de s’appliquer aux grandes firmes, d’ici 2012. En effet, ces dernières bénéficient déjà, par elle-même, d’économies d’échelle et, de plus, disposent de mesures particulières, comme la reprise sur sinistre.

Le mode hybride de plus en plus prisé

Selon le cabinet d’études IT, les offres hébergées, destinées au monde de l’enseignement (étudiants, personnels et professeurs), représentent un bon terrain d’essai pour Google et Microsoft. Ce dernier propose d’ailleurs Exchange en mode hybride: hébergé pour les étudiants et local pour les professeurs. Plus généralement, le mode hybride d’exploitation d’Outlook/Exchange, annonce Gartner, devrait devenir de plus en plus prisé en entreprise.

Matt Cain prévient que l’hébergement de la fonction e-mail n’est que le point de départ d’offres groupées, associant, par exemple: courrier électronique, messagerie instantanée, réseaux sociaux… Cette tendance au “continuum”, entre les données privées et professionnelles, fait aussi le jeu de grands acteurs de la messagerie, comme Google, Microsoft et Yahoo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur