Les comparateurs de prix passés au crible de la DGCCRF

Mobilité

Bercy lance une enquête sur ce secteur pour s’assurer de la transparence de
l’information donnée aux consommateurs.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) mène actuellement une enquête dans le secteur des comparateurs de prix sur Internet. La DGCCRF précise que l’enquête vise à “apprécier la loyauté de l’information des consommateurs, l’indépendance des opérateurs vis-à-vis des sites comparés et le mode de rémunération de leurs services“.

Les comparateurs sont supposés apporter une information transparente aux consommateurs. Ils jouent un “rôle essentiel” dans l’acte d’achat sur Internet, insiste la DGCCRF. L’enquête est menée dans le cadre de la Directive nationale d’orientation (DNO) 2006 de la DGCCRF, l’un des axes étant la surveillance du commerce électronique et des nouvelles techniques de vente.

Selon le journal Le Parisien, plusieurs acteurs qui ont orienté leur activité vers la comparaison de prix des produits sur Internet sont concernés : à côté d’acteurs “franco-français” (comme Acheter-moins-cher.com, Monsieurprix.com ou Leguide.com), on trouve des services d’envergure internationale (Buycentral du groupe Lycos, Kelkoo qui est propriété de Yahoo ou le suédois Pricerunner.com).

La grande distribution dans la boucle des comparateurs

En juin dernier, le comparateur de prix Quiestlemoinscher.com, ouvert fin mai par le groupe de grande distribution E.Leclerc, avait été contraint de fermer boutique pour le motif de pratiquer de la “publicité comparative illicite(voir édition du 8 juin 2006).

Ce site Internet avait pour ambition de montrer quelle enseigne proposait les prix les plus bas par zone géographique. Or, les concurrents du groupe E.Leclerc comme le groupe Carrefour mais aussi des associations de défense des consommateurs avaient décrié le service en ligne pour diverses raisons : manque de transparence dans la méthodologie, doutes sur la réelle représentativité? Le cas de Quiestlemoinscher.com pourrait donc faire jurisprudence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur