Les développeurs Web réclament des standards

Cloud

Deux groupements de sociétés de développement de sites Web se sont associés pour convaincre les éditeurs de navigateurs de respecter certains standards du Web.

Le Web Standards Project et l’Open Group viennent de s’associer pour que les éditeurs travaillent à standardiser leurs navigateurs. Pour George Olsen, membre du comité directeur du WSP, il s’agit de faire en sorte que les développeurs n’aient plus à adapter leurs pages Web à tous les navigateurs mais se contentent de les écrire une fois pour toutes.

Actuellement, les concepteurs de sites Web doivent tenir compte des types de navigateur (Explorer, Netscape?), des versions (3, 4?) et des plates-formes (Mac, PC sous Windows?). Autant de facteurs qui font qu’une même page donne parfois naissance à 4 ou 5 versions différentes. Aussi, le WSP presse-t-il les fournisseurs d’outils de développement, de navigateurs et la communauté Internet dans son ensemble d’adopter avec rigueur deux standards maintenant éprouvés : le HTML et les feuilles de style CSS (Cascading Style Sheets).

Si les deux principaux éditeurs de navigateurs, Microsoft et Netscape, supportent ces standards, le WSP dénonce des implémentations fantaisistes qui entraînent de grosses incompatibilités d’un logiciel à l’autre. Olsen affirme qu’environ 25% du temps nécessaire au développement d’un site Web est employé à tester et à assurer la compabilité des pages Web sur les différents environnements.

Pour Dan Shafer, également membre du WSP, le problème devrait empirer avec l’arrivée des versions 5 des navigateurs et la multiplication des browsers alternatifs tournant sur les PDA et autres WebTV. Selon lui, le W3C qui est censé veiller au respect des standards comme le HTML est trop proche des éditeurs de navigateurs et pas assez des développeurs qui écrivent des pages Web au jour le jour. Le WSP et l’Open Group ont donc décidé de s’unir pour convaincre les éditeurs de navigateurs.

L’Open Group a d’ores et déjà développé une batterie de logiciels de tests qui permet de vérifier la compatibilité HTML 3.2. Il va publier avec le WSP les résultats de ces tests de compatibilité appliqués aux principaux navigateurs. Il développe actuellement des outils de test pour vérifier la conformité d’un navigateur avec le HTML 4.0 et la version 1 des feuilles de style (CSS 1.0). Enfin, le WSP a ouvert sur son site un forum baptisé “Warstories” où les concepteurs de pages Web sont invités à raconter les difficultés qu’ils ont pu rencontrer pour porter leurs créations sur les différents navigateurs. Pour en savoir plus : http://www.webstandards.org.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur