Les employés de Serena Software conviés aux Vendredis Facebook

Mobilité

Le spécialiste de la gestion du cycle de vie applicative incite ses collaborateurs à se connecter une heure chaque semaine sur la plate-forme communautaire.

Encourager les rencontres personnelles (avec des collaborateurs, des clients, des familiers et des amis), voici l’objectif des Vendredis Facebook. Une initiative signée Serena Software, éditeur américain orienté vers la gestion du cycle de vie applicative et le “business mash-up”.

Chaque vendredi, Serena propose à ses employés de se connecter pour une durée d’une heure au célèbre portail Facebook et de dialoguer avec d’autres collaborateurs. “Les 800 salariés de Serena sont invités chaque semaine à exploiter cette plate-forme. Pour la première édition, le 2 novembre dernier, 350 d’entre eux ont participé”, commente Frédéric Richer, directeur marketing de Serena Software France. Ce temps consacré à Facebook sera pris sur le temps de travail des employés et ce rendez-vous ne sera pas obligatoire, “mais recommandé”. Aucune récupération de cette heure ne sera demandée par Serena.

Le choix de Facebook est une initiative de la maison-mère américaine, qui utilise la plate-forme au quotidien. Aujourd’hui, Facebook est un outil de travail usuel, aussi bien pour le président de la société, Jeremy Burton, que son directeur marketing français : “J’utilise personnellement Facebook pour envoyer et recevoir des documents en provenance de l’ensemble du réseau des 18 pays où le groupe est présent”, confie Frédéric Richer. Avant même le lancement de l’initiative Vendredis Facebook en interne, quelque 30% des employés de Serena étaient déjà inscrits sur la plate-forme.

Double objectif

L’objectif de cette initiative est double. D’abord, Serena souhaite développer les échanges interpersonnels et créer un espace communautaire pour les employés de l’entreprise. Une plate-forme qui ne sera pas uniquement professionnelle et qui ne remplacera pas un véritable intranet collaboratif. Deux mots d’ordre motive cela : convivialité et accessibilité.

L’autre but est de familiariser les salariés de Serena aux produits que l’éditeur conçoit, lesquels sont technologiquement proches des applicatifs exploités au sein de Facebook. “Grâce à Facebook, nous espérons améliorer la connaissance de nos collaborateurs sur nos propres produits afin qu’ils deviennent de meilleurs prescripteurs auprès de nos clients”, conclut le directeur marketing.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur