Les entreprises devraient davantage investir dans les logiciels en 2010

Cloud

Selon le Gartner, les entreprises consacreront une plus large part de leur budget aux investissements dans les logiciels en 2010. Mais les éditeurs doivent aussi maintenir leurs efforts.

La crise économique va-t-elle bientôt prendre fin dans le monde des logiciels ? Selon un récent rapport du cabinet d’études Gartner, les dépenses informatiques des entreprises consacrées aux logiciels devrait amorcer une légère augmentation de 1,53% l’année prochaine. Un frémissement qui pourrait être le signe d’une reprise plus rapide que prévu. Pour réaliser cette étude, le Gartner s’est appuyé sur les témoignages d’environ 1 000 responsables IT en avril et mai dernier.

Le cabinet américain note toutefois que les dépenses IT ne devraient pas être homogènes dans toutes les régions du monde. 30% des entreprises sondées en Asie-Pacifique estiment que leur budget informatique progressera. Dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), cette proportion atteint 25% et culmine à 28% pour l’Amérique du Nord.

Concrètement, le Gartner estime que le budget IT alloué aux logiciels en 2010 devrait décliner de 2,06% en Amérique du Nord par rapport à 2009, mais augmenter d’un petit 0,45% dans la région EMEA. Deux pôles tirent leur épingle du jeu en se montrant, en comparaison, particulièrement dynamiques : l’Amérique latine ainsi que l’Asie-Pacifique devrait faire progresser leurs investissements logiciels de, respectivement, 2,54% et 4,34%. Les analystes du cabinet Gartner estiment que ces tendances représentent assez bien l’état du marché des logiciels, qui arrive actuellement à maturité sur des marchés comme l’Europe, les Etats-Unis et le Canada.

Expertiser les besoins des clients et devancer la demande

Mais le cabinet Gartner souligne aussi l’importance de l’attitude des éditeurs pour permettre aux entreprises ne pas continuer à amputer leur budget IT consacré aux logiciels. “Les vendeurs de logiciels doivent continuer de construire, financer et investir dans les programmes de ventes et de marketing, même quand les conditions du marché sont difficiles, pour conserver leurs clients et élargir les possibilités de sources de revenus”, estime Joanne Correia, analyste senior pour le Gartner.

Les éditeurs de logiciels doivent jouer un rôle moteur auprès des entreprises en prenant mieux en compte les réels besoins de leurs clients. “Les vendeurs de logiciels doivent également développer une présence plus forte en mettant en place des partenariats et des forces de vente étendues dans les marchés émergents où les augmentations de budgets sont les plus attendues”, précise-t-elle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur