Les entreprises technologiques françaises championnes de la croissance

Mobilité

La fierté nationale sera satisfaite à la lecture du dernier classement des 500 entreprises technologiques européennes les plus dynamiques. Les entreprises françaises y sont en effet de loin les plus nombreuses, avec 171 lauréats.

Pour la troisième année consécutive, la société de conseil Deloitte and Touche a publié Technology Fast 500, un palmarès des 500 entreprises technologiques de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) affichant la plus forte croissance en 2003. Ce classement signale le dynamisme des entreprises technologiques françaises puisque 34 % des lauréats du Technology Fast 500 sont français et 10 sociétés françaises font partie des 50 premières. Sur les 500 entreprises apparaissant dans le classement, et qui sont issues de 21 pays, 171 sont françaises, soit 72 de plus que l’an dernier. Résultat : la France arrive en première position, avec 171 sociétés classées. Elle est suivie par la Grande-Bretagne avec 90 entreprises et la Norvège avec 48 entreprises. Les lauréats du Deloitte Technology Fast 500 ont enregistré au cours de leurs quatre derniers exercices un taux de croissance moyen de 1 218 %, soit une progression qui a plus que doublé par rapport à l’année dernière (+ 528 %) et à 2001 (+ 525 %). Une progression exceptionnelle dans un environnement économique difficile. En 2003, aucun lauréat n’a enregistré un taux de croissance inférieur à 200 % en cumul sur les cinq dernières années, contre 100 % l’année dernière. Le secteur du logiciel reste prépondérant et représente 42,6 % des lauréats, en progression de 6,6 % par rapport à l’année dernière.

Le trio de tête français

Arrivent en tête des lauréats français, Netsize (+ 30 620 %) en 3e position, suivie de DIS (Diane Informatique Solutions, + 3 858 %) en 16e position, SCT Télécom (+ 3 625 %) en 19e position, A+0 (+ 3 288 %) en 22e position, Wavecom (+ 2 715 %) en 32e position et InfoVista (+ 2 621 %) en 35e position (Infovista était 52e l’année dernière). Quelques mots sur le trio de tête : Netsize oeuvre dans le domaine de la téléphonie mobile, aidant les entreprises à mettre en place des services mobiles, par exemple dans le cadre de la gestion de la relation client. La société assure l’interface avec les opérateurs, la distribution des contenus ainsi que le développement et la gestion des applications de messagerie, de navigation (Wap, i-Mode) et de téléchargement (Java). Créée en 1998, Netsize emploie 101 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 25,2 millions d’euros en 2002. Diane Informatique Solutions fait partie des cinq plus importants partenaires technologiques d’IBM en France. Cette société a notamment développé une expertise spécifique autour des technologies AS/400 et de stockage d’IBM. Créée en 1997, DIS emploie 70 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 19,9 millions d’euros en 2002. SCT Télécom est une société de courtage en télécommunication (voix, données, numéros spéciaux, installations téléphoniques et maintenance…). Créée en 1997, elle emploie 54 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur