Les experts de l’industrie doutent du succès de HP/Compaq

Cloud

Interrogés par VNUnet.com, des analystes de l’industrie ont déjà émis de sérieux doutes sur le plan d’acquisition de Compaq par Hewlett-Packard. Beaucoup affirment même que cette fusion a peu de chances d’être un succès.

Après l’annonce du rachat de Compaq par Hewlett-Packard (voir édition du 4 septembre 2001), de nombreux analystes de l’industrie se montrent sceptiques quant aux chances de succès de la nouvelle entité. Ainsi Thomas Reuner, analyste chez Gartner Dataquest, a affirmé : “Il faudra un certain temps avant de voir qui sortira gagnant de cette nouvelle situation. Les cultures des deux compagnies sont très différentes et l’intégration prendra du temps. L’autre grande question est de savoir si la fusion sera approuvée par les autorités de régulation. La transaction n’est pas officiellement conclue pour le moment.”

Même sentiment pour Clive Longbottom, analyste stratégie chez Quocirca. “Il est difficile de cerner la logique de cette opération. Nous allons vers au moins deux années de luttes internes pendant lesquelles les deux sociétés vont se trouver désorientées et perdre le personnel de qualité. Ce pourrait être totalement désastreux”, a-t-il déclaré. “Il y a également de fortes chances que la fusion ne passe pas l’étape de l’approbation par les autorités. Nous avons ici deux poids lourds et les instances régulatrices américaines et européennes vont regarder cela de très près”, a-t-il ajouté.

Un risque d’implosion ?

De leur côté, des analystes de Ovum Holway ont indiqué que la fusion ne posera pas de problèmes sérieux aux concurrents IBM et Sun Microsystem : “Réunir deux constructeur de PC en mauvaise santé ne donne pas un IBM (…) Quoi qu’ils en disent, ni HP ni Compaq ne disposent de serveurs haut de gamme aussi puissants que ceux d’IBM (…) C’est une bonne nouvelle pour IBM et même pour Sun. Ils vont pouvoir s’accaparer le marché pendant que HP et Compaq seront occupés à essayer de finaliser leur mariage. Nous pensons qu’il y a un risque réel que les deux sociétés implosent, laissant – peut-être – au final un seul fournisseur de PC et de systèmes, à peu près de la même taille que HP ou Compaq”, affirment les experts de Ovum Holway.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur