Les finesses de MacOS 9.1

Cloud

Comment La Pomme peut-elle encore améliorer le confort d’utilisation de MacOS alors qu’il est déjà une référence en la matière depuis plus de 15 ans ? Pour le savoir, il faut fouiller dans les menus contextuels. Voici quelques exemples de ces petits secrets…

On n’y pense pas souvent, mais les menus contextuels sont particulièrement pratiques pour tous ceux qui aiment aller vite. Sous MacOS, pour faire apparaître un menu contextuel, il faut utiliser la combinaison clique souris – touche Contrôle (ctrl). Le tout nouveau Finder de MacOS 9.1 propose ainsi toute une série de nouvelles options

Les principales nouveautés se situent sur les menus contextuels des dossiers, documents et volumes. Plusieurs options sont communes à ces trois éléments. Tout d’abord, on peut indexer documents, dossiers et volumes sans passer par Sherlock. Pas d’illusion cependant, le temps d’indexation est toujours aussi long. En revanche, il est possible de n’indexer que les éléments désirés, ce qui n’est pas possible avec Sherlock. Autre option intéressante, la possibilité de faire une recherche par contenu. Si vous demandez une recherche de documents similaires à partir d’un volume nommé Apple, Sherlock recherchera automatiquement tous les fichiers contenant le mot Apple. Plus besoin de perdre son temps à taper !

Des scripts pour scruter les nouveaux fichiers

Autre exemple, vous avez déplacé un fichier ou dossier sur le Bureau et vous souhaitez le remettre à sa place. Plus de souci, avec MacOS 9.1, vous pouvez replacer tout élément à son emplacement original sans effort. Pour ce faire on utilise la fonction Put Away, que l’on pourrait traduire par “mis de côté”. Vous souhaitez connaître le contenu d’un document texte ? Au lieu de l’ouvrir, résumez-le ! Une nouvelle fonction s’en charge automatiquement ! Une autre fonction fait sa réapparition en grande pompe avec le nouveau Finder : les actions attachées. Sur un dossier ou volume, on a la possibilité d’activer un script AppleScript. Ainsi, si on souhaite être alerté de l’ajout d’un élément dans un dossier, il suffit de sélectionner le script adéquat livré par Apple ou de le créer soit même. Le mode de fonctionnement est relativement simple. On copie le script ad hoc et on le “colle” à un dossier ou a un volume.

Les utilisateurs avertis nous diraient sans doute que la plupart de ces fonctions existent depuis longtemps et qu’elles sont accessibles dans les menus du Finder. Mais n’est-il pas plus pratique d’y accéder par un simple menu contextuel ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur