Les imprimantes lasers aussi dangereuses que le tabac ?

Mobilité

Les taux importants de particules émises par certaines imprimantes lasers
peuvent être facilement inhalées dans les voies pulmonaires.

Selon certains scientifiques, les imprimantes lasers émettraient dans l’air certaines microparticules assimilées à du toner qui, une fois inhalées dans les poumons, seraient dangereuses pour la santé.

Sur un total de 62 imprimantes étudiées par le docteur Lidia Morawska et son équipe australienne, 17 ont produit des quantités relativement importantes de particules que les chercheurs ont attribué au toner.

“L’une des imprimantes observée dans une enceinte expérimentale a émis un taux de particules comparable aux émissions de particules associées à la fumée de cigarettes”, précisent les chercheurs.

Trente-sept des 62 imprimantes n’ont en revanche produit aucune particule affectant la qualité de l’air. Six d’entre elles ont produit des taux d’émission faibles et deux des taux d’émission moyens.

Toutes les imprimantes ont été observées dans un bureau ouvert et trois imprimantes lasers ont fait l’objet d’une étude dans une enceinte expérimentale. L’étude a porté entre autres sur des modèles populaires aux Etats-Unis et en Australie et vendus dans le monde entier sous les marques Canon, HP Color Laserjet, Ricoh ou Toshiba.

La plupart des particules générées par les imprimantes étaient extrêmement fines, ajoute Lidia Morawska, ce qui leur permet d’être facilement inhalées dans les voies pulmonaires les plus petites où elles peuvent ?avoir des conséquences néfastes sur la santé?.

oece n’était pas là un domaine que nous avions consciemment décidé d’étudier?, explique Lidia Morawska dans une interview. ?Nous en sommes arrivés là par hasard. Initialement, l’objet de notre étude portait sur l’efficacité des systèmes de ventilation à protéger les bureaux des contaminants extérieurs en suspension dans l’air. Nous avons rapidement observé une pollution de l’air provenant des locaux mêmes, produite par les imprimantes lasers.?

L’étude a révélé que les niveaux de particules mesurés dans l’air des bureaux étaient multipliés par cinq pendant les heures de travail en raison de l’utilisation des imprimantes. L’utilisation de nouvelles cartouches de toner et l’impression de graphiques et d’images nécessitant d’importantes quantités de toner contribuent par ailleurs à augmenter les taux d’émission de particules.

Au terme de cette étude, les scientifiques ont lancé un appel aux représentants des gouvernements afin de les amener à réglementer les niveaux d’émission des imprimantes lasers. oeil s’agit à tous les niveaux d’une source importante de pollution intérieure?, commente Lidia Morawska. ?Des réglementations devraient être mises en place.?

Les résultats de l’étude seront normalement publiés dans l’édition du 1er août de l’American Chemical Society’s Environmental Science & Technology (ES &T).

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 31 juillet 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur