Les joueurs de Mankind sont en colère

Mobilité

Echaudés par les promesses non tenues par Mankind, qui promettait pourtant d’être l’un des jeux les plus fabuleux de l’année, ses joueurs ont formé une association de défense.

Il y a un an, Cryo Interactive avait secoué le monde du jeu vidéo en lançant Mankind, un jeu auquel on ne pouvait participer qu’en se connectant à Internet. D’une ambition énorme, comme son nom l’indique d’ailleurs puisque le mot anglais Mankind signifie humanité, ce jeu devait mettre en scène un univers de 900 millions de planètes. Celles-ci devaient constituer autant de champs de batailles où s’affronteraient deux empires. Une ambition un peu démesurée finalement, puisque vient de se créer un rassemblement de joueurs fâchés, l’association de défense des joueurs de Mankind (ADJM).

Pour participer à Mankind, les joueurs devaient d’abord acheter une boîte contenant un CD-Rom d’installation, comme n’importe quel autre jeu. En revanche, pour pouvoir jouer, il fallait acquitter un abonnement qui donnait la possibilité de se connecter au site Internet pour entrer en contact avec d’autres joueurs. Seulement, les premiers joueurs ont été plutôt déçus. Le jour de son ouverture, le 5 décembre 1998, Mankind n’était que le squelette du jeu qu’il promettait. Selon l’ADJM, “Aucune fonctionnalité n’est implémentée, le moteur graphique est relativement pauvret”, bref, le jeu se révèle injouable. Loin d’être finalisé, Mankind avait finalement été lancé en version béta. Déçus mais patients, tous les joueurs ayant acheté leur boîte attendaient les améliorations promises. En contrepartie, la société Vibes, qui a développé le jeu pour le compte de Cryo, ne prélève pas l’abonnement normalement dû. Et l’affaire de dormir jusqu’au 12 décembre dernier…

A partir de cette date, Vibes décide de faire payer les joueurs, soutenant que Mankind est désormais jouable. De leur côté, les joueurs protestent, indiquant que le jeu “n’a toujours pas les fonctionnalités promises aux 50 000 joueurs ayant acheté le jeu”. Et de créer l’ADJM en signe de protestation. Au moment où nous mettons en ligne, nous n’avons pas pu joindre la société Cryo à ce sujet.

Pour l’heure, une nouvelle version de Mankind est dorénavant disponible sur le site Internet qui lui est consacré. Peut-être en réponses aux protestations, l’éditeur a légèrement modifié son mode de rémunération. Une version limitée, en nombre de vaisseaux et de stations que chaque joueur peut construire, est disponible gratuitement. Ensuite seulement, si le joueur décide d’avoir accès à un plus grand nombre d’unités, Vibes et Cryo demandent le paiement de 46 euros (300 F) pour une année d’accès à Mankind. Quoiqu’il en soit, le jeu si prometteur aura perdu un peu de sa superbe.

Pour en savoir plus :

* Le site de Mankind

* Le site de l’ADJM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur