Les lampadaires de la Ville de Rouen supporteront le WiMax

Mobilité

L’opérateur Altitude Telecom va déployer la solution AnyMax pour le haut
débit sans fil dans la ville de Seine-Maritime qui abrite son siège social.

La ville de Rouen (Seine-Maritime) a choisi la solution AnyMax d’Altitude Telecom pour mettre en place un réseau d’accès Internet haut débit sans fil. Dans cette optique, l’opérateur travaille en collaboration avec Vinci Energie, en charge de l’infrastructure de l’éclairage public, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Car la solution AnyMax consiste justement à placer des bornes d’accès WiMax sur des lampadaires répartis dans diverses zones de la ville. Ces derniers assureront une alimentation électrique le jour et rechargeront la borne au cours de la nuit. Il est prévu que le réseau WiMax soit étendu à l’ensemble de la ville d’ici fin 2008.

Une première phase du projet s’est achevée avec la mise en place d’une borne Wi-Fi installée près de la faculté de droit de Rouen.
En espérant que d’ici l’échéance fin 2008, des terminaux compatibles WiMax se vulgarisent sur le marché de l’accès Internet sans fil résidentiel. Mais la municipalité compte également exploiter le WiMax pour développer des services innovants tels que la gestion à distance des feux tricolores, des panneaux à message variable ou à jalonnement dynamique et de certaines caméras de vidéosurveillance.

L’opérateur normand, dont le siège social se trouve à?Rouen, a déjà déployé des infrastructures WiMax dans plusieurs départements dont le Calvados, l’Eure, la Seine et Marne ou la Vendée. Le mois dernier, le groupe Altitude, maison-mère d’Altitude Telecom, a récupéré 11 des 13 licences régionales acquises via Maxtel. Cette co-entreprise Altitude-APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) a été récemment dissoute.

Rappelons que la norme WiMax (Worldwide Interoperability for Microwave Access) permet de diffuser Internet en haut débit par voie hertzienne sur une large bande de fréquence de 2 à 66 GHz. Le débit varie de 1 à 10 Mbit/s. En l’état actuel, il faut plutôt compter sur le bas de fourchette en termes de haut débit sans fil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur