Les limites du multi-utilisateur de MacOS 9

Cloud

Partager son Mac en toute sécurité avec le mode multi-utilisateur de MacOS 9 est une véritable révolution dans l’univers Apple. Mais tout n’est pas encore parfait.

Le mode multi-utilisateur de MacOS 9 permet de partager l’accès à un Mac entre plusieurs personnes. On attendait cette possibilité depuis plus de quatre ans avec Copland. Si cette fonction s’avère plus simple et plus souple que celle présente sous Windows NT, on est tout de même limité sur certaines configurations des profils d’utilisateurs.

L’administrateur peut facilement interdire ou limiter l’accès aux lecteurs cédéroms et DVD pour chaque utilisateur et choisir le niveau d’accès le plus approprié à chacun (normal, limité ou en tableaux). On peut aussi interdire l’accès au menu Pomme, aux tableaux de bord, aux imprimantes. Le gestionnaire du multi-utilisateur est capable de détecter les nouvelles applications pour que l’administrateur autorise leur accès.

Quelques limitations ternissent quelque peu le multi-utilisateur de MacOS 9. La première concerne la gestion des préférences. S’il est normal que chaque utilisateur possède son dossier Préférences pour personnaliser son espace de travail, cela ne va pas sans poser de problèmes. Pour que les applications soient accessibles depuis n’importe quel profil, l’administrateur doit les ré-installer dans chaque profil ou copier les préférences des applications dans chaque dossier Préférences. Travail fastidieux ! De plus, la détection automatique des applications ne permet pas toujours de copier les préférences dans le dossier préférences des utilisateurs.

La seconde limitation concerne la gestion des volumes. À l’inverse de Windows NT, le multi-utilisateur de MacOS 9 ne possède pas de véritable gestion des volumes réseaux et ne permet pas de ne laisser apparaître que les volumes réseaux autorisés pour l’utilisateur connecté. Si l’administrateur autorise ou non l’accès au réseau, c’est uniquement dans sa globalité. Si les dossiers partagés entre utilisateurs permettent de résoudre les éventuels problèmes de transfert de documents entre utilisateurs, seul l’administrateur peut créer un dossier partagé en réseau à condition d’avoir installé un ordinateur serveur

Même si le mode multi-utilisateur connaît dans sa forme actuelle quelques défauts dans la gestion des volumes, notamment quand on le compare à Windows NT, d’autres fonctions restent inédites telles que le mot de passe vocal ou la gestion du lecteur cédérom / DVD. On peut espérer une prochaine version plus orientée réseau lors de la sortie de MacOS X client.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur