Les moteurs de comparaison de produits devraient établir une charte

Mobilité

Sept sites comparateurs, membres de la Fevad, veulent définir une série de règles de déontologie, avec la bénédiction du gouvernement.

A l’occasion d’une rencontre en date du 20 mai avec Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé du Développement de l’économie numérique, la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) a évoqué un projet de charte spécifique de déontologie dans le domaine des sites comparateurs.

Une initiative destinée à améliorer l’image des shopbots accusés de pratiques douteuses dans le commerce électronique. En février 2007, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait émis des doutes sur la transparence de l’offre.

Ce projet de charte est initié par sept principaux sites comparateurs : EasyVoyage, Kelkoo, Leguide.com, Pandora, Pricerunner, Shopping.com et VoyagezMoinsChers. Il s’agit d’une démarche volontariste de la part de ses acteurs, souligne la Fevad. Les règles établis serviront notamment “à assurer la transparence et la pertinence dans la collecte et la présentation des informations”. Une charte finale pourrait émerger d’ici un mois.

La Fevad remontée contre la Loi Chatel
Dans un édito diffusé en première page de sa lettre d’information mensuelle du mois d’avril et intitulé Pourquoi un tel acharnement, François Monboisse, Président de la Fevad, dénonce les agissements du gouvernement qui “s’obstine, au nom de la ‘défense du consommateur’, à légiférer dans l’urgence sur la vente à distance et Internet, avec des textes contraignants et douteux”. Ces attaques visent la loi dite Chatel 1 du 3 janvier 2008 pour le développement de la concurrence au service des consommateurs. Selon la Fevad, ce texte contient cinq mesures sur la vente à distance jugés néfastes pour l’essor des activités des cybermarchands. Ces points sont jugés “coûteux pour le commerçant”,“non essentiels pour le consommateur”, et “suffisamment mal écrites pour être difficile à interpréter”. La loi a été promulguée le 3 janvier 2008 et a été publiée au Journal officiel du 4 janvier 2008.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur