Les moteurs de recherche en guerre contre les liens publicitaires parasites

Mobilité

Pour lutter contre cette nuisance, les principaux moteurs de recherche et éditeurs de weblogs prônent l’utilisation d’un nouvel attribut HTML.

Mauvaise nouvelle pour les bidouilleurs du référencement de sites Web : les moteurs Yahoo, Google et MSN ont décidé de soutenir une méthode permettant d’exclure de leurs algorithmes de recherche les liens publicitaires présents notamment sur les weblogs et les forums. Les principaux éditeurs de weblogs, parmi lesquels Blogger, SixApart, LiveJournal et WordPress, se sont associés à cette initiative visant à combattre les pratiques très discutables de certains référenceurs.

L’astuce est bien connue des spécialistes du domaine : un des critères de pertinence des algorithmes de recherche étant le nombre de liens pointant sur une page donnée, il suffit de poster, dans des weblogs ou des forums, des commentaires comportant l’adresse URL de son propre site pour améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche. Une méthode que ces derniers considèrent, à juste titre, comme du spam (les Anglo-saxons l’ont baptisée Comment Spam), puisqu’elle fausse les résultats des requêtes.

Désormais, les webmestres n’ont qu’à ajouter l’attribut REL=”NOFOLLOW” dans la balise définissant les liens que les visiteurs peuvent laisser sur leur site, afin d’indiquer aux moteurs de recherche de ne pas en tenir compte. Pour mémoire, il était déjà possible d’interdire le référencement de la totalité des liens d’une page Web grâce à une balise méta, à placer dans l’en-tête : <META name=”ROBOTS” content=”NOFOLLOW”>

Les choses seront encore plus simples pour les utilisateurs des logiciels de SixApart : l’attribut sera directement implémenté dans la prochaine version de TypePad, tandis qu’un plug-in dédié sera fourni pour MovableType, la version serveur de cet outil. Les autres éditeurs de weblogs devraient probablement suivre cette voie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur