Les moteurs de recherche, portes d’entrée du Web

Cloud
Information - news

Les internautes français privilégient désormais les moteurs de recherche pour accéder à la Toile mondiale. Dans ce domaine, Google confirme sa domination.

En mai 2004, 72 % des recherches effectuées sur le Web l’ont été à partir de Google. “Google est le seul moteur de recherche qui progresse”, souligne l’institut Médiamétrie-eStat/@position, à l’origine d’une étude sur le classement des moteurs de recherche en France. “En hausse perpétuelle depuis son lancement, Google poursuit sa progression et continue de prendre des parts de marché.” Du coup, les autres moteurs de recherche sont en recul. Yahoo, Voilà/Wanadoo, MSN et AOL occupent respectivement 8 %, 7 %, 5 % et 3 % des recherches, tandis que Free, Altavista, Tiscali, Lycos et Club Internet se partagent les 5 % restants.

Première source de visites

Avec 37 % du trafic, les moteurs de recherche se positionnent désormais comme la première source de visites du Net. Ils creusent ainsi l’écart avec les liens externes (34 % des visites) et les liens directs (29 %). Cette montée en puissance souligne le changement de comportement des internautes : en juin 2003, les moteurs ne représentaient que 23 % du trafic, contre 40 % pour les liens externes et 37 % pour les liens directs. Le moteur de recherche s’impose de plus en plus comme la porte d’entrée du Web. On comprend mieux pourquoi les Google, MSN et autres Yahoo s’apprêtent à se livrer une guerre sans merci. Google continue l’enrichissement de ses services avant son introduction imminente en bourse, au cours de laquelle ses dirigeants espèrent récolter 2,7 milliards de dollars ; Microsoft poursuit les développements d’un moteur très attendu ; enfin, Yahoo a abandonné Google pour exploiter sa propre technologie.

L’étude de Médiamétrie nous renseigne également sur les plates-formes des internautes. Sans surprise, l’environnement Microsoft domine largement avec Windows qui, toutes versions confondues, représente 96 % des OS utilisés. Mac OS résiste avec 3 % des systèmes d’exploitation tandis que Linux représente à peine 0,3 %. Côté navigateurs, Internet Explorer intervient dans 95 % des visites, Netscape encore 4 % (dont plus de 3 % pour la version 6) malgré son absence d’évolution et sa mort annoncée par AOL (voir édition du 16 juillet 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur