Les offres sur Tiscali France “en cours d’évaluation”

Mobilité

La direction européenne du FAI étudie les propositions de reprises de sa branche française. Les résultats de Tiscali pour l’exercice 2004 apaisent un peu les investisseurs.

C’était devenu un secret de Polichinelle. Le groupe Tiscali étudie bel et bien les propositions de reprise de sa branche française. “Nous avons reçu beaucoup d’offres. Nous sommes en train de les évaluer”, a déclaré Massimo Cristofori, le directeur financier du groupe Internet, à l’agence de presse Bloomberg.

Les prétendants pour la reprise de Tiscali France ne manquent pas. La Tribune en recense une dizaine, la plupart étant des services d’accès concurrents mais Bouygues Télécom aurait également montré un certain intérêt au dossier. Avec une base de données proche des 400 000 abonnés haut débit, Tiscali France attise les convoitises.

Un rachat éventuel représenterait un levier non négligeable pour des FAI qui voudraient gagner des parts de marché rapidement dans le domaine de l’ADSL grand public (Club Internet ou Neuf Télécom par exemple) et revenir en tête de course avec Wanadoo et Free. Un challenger comme Telecom Italia France et son offre Alice (téléphonie et Internet haut débit), qui manque de visibilité sur le marché français, pourrait également se manifester et bousculer le classement ADSL.

Une couverture géographique réduite de moitié

Sur le front financier, le groupe Tiscali parvient à apaiser un peu les inquiétudes des marchés boursiers. A l’occasion de la présentation de ses résultats du quatrième trimestre 2004 donnant une vue synthétique sur l’ensemble de l’exercice 2004, le chiffre d’affaires du groupe Internet s’élève à 1, 075 milliard d’euros, en hausse de 19% par rapport à l’année précédente. Son Ebitda (ratio représentant le chiffre d’affaires diminué des charges d’exploitation) atteint 107,3 millions d’euros, en hausse de 36% par rapport à l’exercice précédent.

Fin 2004, le groupe Tiscali affiche un total 1,65 million d’abonnés sur ces sept pays d’implantation (Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, la France et la République tchèque). 330 000 clients en Europe ont migré sur des offres dégroupées.

Les ressources financières et le niveau d’endettement font l’objet d’une attention particulière. Sur l’année 2004, le groupe Tiscali s’est désengagé sur six pays (Afrique du Sud, Norvège, Danemark, Suède, Suisse et Belgique), ce qui lui a permis de récupérer 170 millions d’euros. “Les objectifs de génération de flux de trésorerie ont été atteints”, commente la direction du groupe d’accès. Son niveau d’endettement net s’établit à 317,3 millions d’euros à fin 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur