Les opérateurs vont étendre la 3G à l’ensemble de la population française

Cloud

Sous l’égide de l’ARCEP, un accord de partage d’installations de réseaux mobiles 3G a été entériné entre Orange, SFR et Bouygues Telecom. Free Mobile arrivera “avec un calendrier décalé”.

D’ici 2013, la couverture 3G serait analogue à celle de la 2G. Elle portera sur 99,8% de la population.

Le 23 juillet, les opérateurs mobiles ont adopté un dispositif de partage d’installations de réseaux mobiles 3G sous l’égide de l’ARCEP, et ce, en application de la loi de Modernisation de l’économie (LME).

Cet accord concerne Orange, SFR et Bouygues Telecom en premier lieu. Mais il est étendu “dans un calendrier décalé” à Free Mobile, qui a décroché en début d’année la quatrième licence 3G.

Précisons un point important : l’objet n’est pas d’ouvrir un droit à une itinérance 3G au plan national. Ce qui serait utile pour le nouvel entrant Free Mobile, confronté à un refus net de la part des opérateurs installés d’entamer des négociations dans ce sens. Autant faire entrer le loup dans la bergerie…

L’accord d’extension et de partage 3G (“RAN Sharing”) entériné entre les opérateurs avec la bénédiction de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a l’ambition de réduire la fracture numérique sur le territoire.

Il porte sur des zones peu denses du territoire et incluse les communes du programme national d’extension de la couverture mobile 2G en zones blanches.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur