Les PC handicapés du bogue recyclés en ex-URSS

Mobilité

Des organisations britanniques installeront des ordinateurs qui ne passent pas l’an 2000 dans les laboratoires de 4 pays de l’ex-Union soviétique. Objectif: sauvegarder les millions de données collectées sur l’environnement depuis 70 ans.

A quoi bon jeter les ordinateurs qui ne passent pas l’an 2000, quand ils peuvent encore rendre des services? En Russie, Ukraine, Géorgie et au Kazakhstan, les spécialistes de l’environnement vont recevoir des PC mis au rencart par les entreprises et laboratoires britanniques. Une manière opportuniste d’équiper les chercheurs isolés pour leur permettre de mettre en place des bases de données à partir des innombrables informations sur la biodiversité collectées depuis des décennies. Ces ordinateurs viendront compléter une bourse de 1,5 millions de francs accordés par le gouvernement britannique dans le cadre d’un programme de préservation des espèces.

Dr Thomas, l’un des responsables de l’opération, justifie cette idée dans un communiqué: “Il est possible d’ utiliser les ordinateurs comme poste individuels en modifiant leur horloge. En choisissant avec précaution le logiciel de base de données approprié, un ordinateur personnel installé dans une réserve naturelle Kazakhe fonctionnera sans problème, croyant par exemple qu’il est en 1982.” Bien évidemment, les ordinateurs seront reliés à Internet pour que les bases de données puissent être accessibles à l’ensemble des spécialiste de la biodiversité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur