Les portables tirent le marché français des PC

Mobilité

Le premier trimestre 2004 confirme la reprise du marché amorcée en décembre, notamment grâce aux ordinateurs portables plébiscités par le grand public comme les entreprises.

Le marché français de la micro-informatique se porte plutôt bien en ce début d’année 2004. Sur le premier trimestre, le volume de PC vendus a augmenté de 17 % par rapport à la même période en 2003, selon le cabinet d’étude Gartner. Des résultats supérieurs aux prévisions en raison d’un marché professionnel très actif (55 % des ventes totales en France) et l’attrait pour les ordinateurs portables qui ne se dément pas, avec près de 56 % de progression des ventes par rapport au 1er trimestre 2003. C’est d’ailleurs essentiellement le portable qui tire les ventes vers le haut : sur les quelque 1,5 million d’ordinateurs vendus en France, plus de 486 000 étaient des notebooks, soit plus de 33 %. Globalement, la France se situe au dessus de la croissance de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) à 16,5 %.

Si, sur le créneau de l’ordinateur portable, le marché professionnel enregistre une croissance de 45 % (contre 5 % pour les ordinateurs de bureau), c’est bien le grand public qui, avec une progression de 69 %, contribue le plus à cet essor (contre 2 % pour les machines de bureau). “Les efforts du gouvernement, dans le cadre du projet Internet déclaré d’intérêt tout public en association avec certains constructeurs [voir édition du 2 décembre 2003), ont continué à contribuer à la dynamique de ce marché”, note Isabelle Durand, analyste chez Gartner France. “Sur le premier trimestre 2004, les enseignes ont également joué la carte des loisirs numériques en organisant de vastes campagnes publicitaires dédiées à l’univers multimédia.” L’attrait pour le haut débit doit également être à l’origine de ces bons résultats.

HP reste leader

Acer et Medion sont les grands gagnants de cette progression puisque leurs ventes de portables ont explosé respectivement de 223,6 % et 233,8 %. Avec 13 % de parts de marché, Acer se place en seconde position derrière HP (20 %) et devant Toshiba (12 %), Dell (11 %), Medion (7 %) et le reste des constructeurs et intégrateurs (35 %). HP continue certes d’occuper la première place mais il affiche, avec 17 %, la moins bonne progression du marché des portables, contre 33 % pour Dell et 41 % pour Toshiba.

PC de bureau et portables confondus, HP reste le premier distributeur d’ordinateurs avec 23 % de parts de marché, devant Dell (14 %), NEC-CI (9,8 %), Acer (7 %) et IBM (6 %). Notons que les autres constructeurs couvrent plus de 40 % des ventes mais progressent de moins de 5 %. NEC fait à peine mieux avec 5,1 % de progression, loin derrière Acer (141 %), Dell (37 %), HP (18 %) et IBM (18 %). Selon Isabelle Durand, la croissance va se poursuivre : “Malgré une légère augmentation des prix des PC avec le dollar qui se renforce face à l’euro, le marché grand public devrait maintenir sa croissance. En effet, on constate que l’achat d’un PC est de plus en plus associé à l’usage, le prix n’étant plus le premier critère de choix.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur