Les processeurs Apple A4 et A5 sont dans le collimateur de Via Technologies

ComposantsMobilitéPoste de travail

Via Technologies a dans son collimateur les processeurs mobiles A4 et A5 implantés par Apple dans ses smartphones, tablettes et baladeurs multimédia. En cause, la violation de trois brevets déposés aux Etats-Unis.

Le Taïwanais Via Technologies a déposé auprès de la Cour fédérale de Wilmington (Delaware) un recours qui vise à mettre un frein à la commercialisation, sur le territoire américain, de l’ensemble des terminaux mobiles de la marque Apple. En cause, la violation de trois brevets sur le processeurs A4 et A5.

Ces semi-conducteurs de type System-on-a-Chip (SoC) intègrent notamment un GPU et assurent par conséquent le traitement de données comme l’affichage.

Apple en fait la base de ses produits et les implante dans ses smartphones, tablettes, baladeurs multimédia et autres équipements informatiques.

Ce que confirme le plaignant : “les appareils concernés entrent dans la composition d’une large gamme de machines telles que l’iPhone, l’iPad et l’iPod Touch“.

Cette assignation en justice intervient alors que les constructeurs alternatifs émettent de plus en plus doutes quant à leur capacité à contrecarrer la progression d’un iPad 2 vendu à 63 millions d’unités d’ici la fin de l’année, selon Gartner.

Sous le coup de poursuites lancées par Samsung à son encontre dans l’affaire Galaxy Tab, la firme de Cupertino a récemment été condamnée à verser à Nokia un dédommagement financier pour chaque iPhone produit depuis 2007. Bloomberg s’en faisait l’écho en juin dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur