Les produits high-tech contrefaits pullulent sur Internet

Mobilité

Selon le bilan dressé par Pierre Kosciusko-Morizet, P-DG de PriceMinister, les contrefaçons de produits high-tech proposées sur le Net ont progressé de 170% en un an.

La contrefaçon de produits high-tech vendus sur la Toile a explosé en 2008 : selon son Bilan de la lutte contre la contrefaçon dévoilé aujourd’hui, le site marchand PriceMinister a révélé que les produits high-tech contrefaits commercialisés sur Internet ont connu une forte progression de 170%, la plus importante du marché de la contrefaçon sur le Web.

Ainsi, sur l’ensemble des objets contrefaits détectés par PriceMinister, 59% s’apparentent au secteur de la mode (vêtements, maroquinerie, montres, parfums, cosmétiques). Arrivent ensuite le secteur des produits technologiques (37%) et des biens culturels (4%).

Dans la catégorie des produits high-tech contrefaits, les marques les plus visées sont Apple (+328%), Microsoft (+295%) et Nintendo (133%). Les objets les plus contrefaits sont les téléphones mobiles (+78% entre 2007 et 2008) avec un intérêt accru pour les smartphones, les logiciels (+300%) et les baladeurs MP3 (+350%).

PriceMinister : un chef de file de la lutte contre la contrefaçon sur le Web ?

Le site marchand co-fondé par Pierre Kosciusko-Morizet a précisé que 41% des vendeurs avaient acquis leur faux produits via Internet et des plates-formes de e-commerce avant de les proposer à la revente sur PriceMinister. Près de 25% de ces vendeurs ont avoué s’être approvisionnés auprès de sites chinois.

“Plusieurs engagements doivent être pris par les acteurs de l’Internet, dont le premier est de lutter de manière proactive contre la contrefaçon”, a indiqué Pierre Kosciusko-Morizet, P-DG du Groupe PriceMinister, lors d’une conférence de presse. “Tous les outils doivent être mis en oeuvre afin de détecter, avant même leur mise en ligne, les offres ou comptes suspects afin que l’application de ce principe de précaution se transforme en vrai principe de protection pour nos utilisateurs et les marques”.

PriceMinister se présente comme un bon élève dans cette lutte contre la contrefaçon sur le Web. Le site de e-commerce annonce avoir mis en place une cellule anti-contrefaçon destinée à analyser et détecter les annonces et vendeurs suspects, et promet qu’il analyse les annonces et les comportements des vendeurs. En 2006, PriceMinister a également mis en place une Garantie Anti-Contrefaçon destinée à rembourser l’acheteur qui serait le destinataire de produits contrefaits.

La lutte contre la contrefaçon sur Internet est devenu le nouveau cheval de bataille du gouvernement. Luc Chatel, le secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation, vient de créer une mission visant à établir des modalités efficaces pour mieux lutter contre la vente de produits contrefaits sur le Net. En outre, Eric Woerth, le ministre du Budget, a lancé début février le groupe d’enquêtes Cyberdouane dédié à la traque des fraudes en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur