Les sites Web en Flash seront indexés par Google et Yahoo

Cloud

Adobe, qui exploite la technologie Flash, va collaborer avec les deux principaux moteurs de recherche pour faciliter ce travail d’indexation.

Tous les (bons) référenceurs l’affirmeront, donner de la visibilité dans les moteurs de recherche d’un site Web entièrement conçu en format Flash relève de la mission impossible. Et pour cause, les robots des moteurs de recherche ne savent pas “lire”, et donc indexer, les données contenues dans les fichiers Flash (SWF) aux delà des liens hypertextes et du texte statique. Les moteurs sont en effets incapables de provoquer l’affichage d’un contenu dynamique afin de l’indexer.

Si jusqu’à présent l’astuce consistait simplement à créer en parallèle une version HTML d’un site Flash, la multiplication attendue des applications Internet riches (RIA) construites en Flash et favorisées par les technologies Adobe AIR ne permet pas de maintenir cette solution alternative. Et il serait vain d’essayer de demander aux développeurs de mettre à jour les millions d’applications tournant sous le lecteur Flash afin de pouvoir indexer leurs contenus.

C’est pourquoi Adobe a signé un accord de développement technologique avec Google et Yahoo. L’éditeur a fourni une technologie de lecteur Flash optimisé aux géants de la recherche en ligne afin qu’ils l’intègrent dans leurs outils d’indexation. Les spécifications fournies par Adobe vont permettre de simuler l’usage d’une application Flash par les moteurs de recherche comme un humain le ferait à partir d’un player Flash et, ainsi, extraire le contenu “référençable” (sémantiquement parlant) de l’application.

Microsoft pas invité

L’avantage de cette méthode est que les contenus Flash devraient se retrouver dans l’index des moteurs de recherche sans nécessiter l’intervention des développeurs de ces applications riches. Google a déjà intégré le lecteur Flash dédié d’Adobe dans ses outils de recherche, Yahoo devrait le faire prochainement. Microsoft et son moteur LiveSearch n’est pour le moment pas invité.

Et pour cause. En indexant les contenus Flash, le format d’Adobe supporté par 98 % des PC dans le monde (et qui continuera de s’étendre sur les terminaux mobiles) va élargir sa visibilité sur les moteurs de recherche. Une étape supplémentaire dans la stratégie d’Adobe mise en oeuvre pour conserver l’avance prise sur Silverlight, la technologie concurrente développée par Microsoft.

Adobe livre Acrobat 9
Adobe vient de livrer la version 9 de son éditeur de fichiers PDF Acrobat en déclinaisons Pro Extended, Pro et Standard pour les plates-formes Windows et Mac OS X. Les logiciels sont disponibles en anglais, français, allemand et japonais. Cette nouvelle mouture, majeure aux dires de son éditeur, intègre la technologie Flash. Ce qui autorisera la création de documents électroniques à partir d’applications riches ou de vidéos en Flash. Autre nouveauté, la possibilité de collaborer en direct sur un fichier PDF viaAcrobat.com, sa plate-forme bureautique en ligne. Les tarifs des nouvelles versions évoluent entre 115 euros (pour les mises à jour) à 559 euros, selon le modèle.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur