Les tablettes, plus vraiment sans contrefaçon

MarketingMobilitéTablettes

MarkMonitor publie les conclusions édifiantes d’une étude pour alerter marques et consommateurs : la contrefaçon de tablettes numériques se généralise et les marchés parallèles se développent.

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et la démocratisation des tablettes tactiles donne nécessairement des idées aux contrefacteurs.

Une étude estivale de MarkMonitor met ainsi en évidence la croissance des marchés parallèles et la profusion de copies des terminaux de marque.

De l’analyse de 23 000 annonces B2B et B2C relatives à des ardoises numériques contrefaites, le spécialiste de la protection des marques et du contrôle de conformité des produits tire une conclusion sans équivoque : le consommateur doit désormais redoubler de vigilance.

L’imminence d’une fin d’année marquée par la révolution du foyer connecté favoriserait d’autant la prolifération sur la Toile de faussaires qui seraient plus de 8000 à se partager le gâteau d’une distribution fructueuse, écoulant parfois leurs stocks avant même la sortie officielle du produit copié… (sic)

Une pratique courante à laquelle MarkMonitor adjoint, dans le cadre de cette campagne Brandjacking Index menée au cours du trimestre passé, des techniques qui conditionnent une entreprise dont le succès repose sur l’utilisateur final.

Ainsi les annonces-types contiennent-elles, pour 20% d’entre elles, des références littérales (mots-clés) à des machines concurrentes.

Si cet artifice est roi, le gros des quelques 6 600 sites incriminés pousse le concept jusqu’à une association implicite motivée par la ressemblance physique des terminaux.

Leur immunité judiciaire en est d’autant renforcée par l’apposition d’un logo OEM et la retouche, par déformation et suppression, de photographies des produits copiés.

Il en résulte un trafic estimé à 75 millions de visites annuelles, comme le rappelle Global Security Mag. Pour des rabais tarifaires conséquents, jusqu’à moitié prix.

Selon Stéphane Berlot, responsable des ventes de la filiale France et Benelux de MarkMonitor, “le consommateur doit se méfier de ces imposteurs ; de leur côté, les marques doivent être particulièrement vigilantes pour déjouer ceux qui cherchent à gagner de l’argent sur leur dos.

Souvent élaborées à base de matériaux nuisibles à la santé et de composants sujets à une certaine instabilité thermique, les tablettes concernées voient généralement leur cycle de vie non optimisé, réduit à peau de chagrin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur