Les utilisateurs de PC louchent sur l’iPod

Mobilité

Deux jours après sa présentation, le lecteur de MP3 d’Apple déchaîne les passions. Présenté comme l’attraction d’avant Windows XP, on le compare déjà au lancement du walkman par Sony ! Mais ces réactions ne viennent pas du côté d’où on les attendait : ce sont les utilisateurs de PC qui sont les plus enthousiasmés par le nouvel appareil. Du côté des aficionados du Mac, l’accueil est plutôt mitigé.

Que de réactions ! Le brouhaha médiatique réalisé par Apple deux jours avant le lancement officiel de Windows XP semble presque avoir détourné l’attention de ce qui se trame du côté de Redmond. La poussière va retomber, mais il est frappant de voir à quel point le constructeur californien peut encore éveiller l’attention dans une industrie en mal de surprendre. Les utilisateurs des deux mondes de l’ordinateur, PC et Mac, s’en sont donné à coeur joie sur le Web ces deux derniers jours, alors même que l’iPod (voir édition du 24 octobre 2001), l’objet de leurs discussions, ne sera disponible qu’à partir du 10 novembre ! Côté analystes, les réactions ne manquent pas non plus : les seules connotations négatives sont métaphysiques ! L’iPod est-il une avancée ou une révolution ? “Apple suit clairement Sony en intégrant des appareils électroniques de grande consommation dans sa stratégie de marché, mais il manque à Apple la richesse de la gamme de Sony”, a souligné Tim Deal, analyste chez Technology Business Research, un bureau d’études, auprès de nos confrères de Cnet. La comparaison avec le leader de l’électronique ne s’arrête pas là et Apple s’est largement inspirée du japonais depuis longtemps, recyclant le célèbre “Go Create” en en faisant un “Pro Create” ! La comparaison encore plus osée qui revient concerne le lancement du walkman, rien de moins ! Avec l’iPod, Apple se rapprocherait de la révolution lancée par Sony avec ce vétéran de la musique nomade. Un brin exagérée peut-être…

iPod pas compatible avec Windows : na !

D’autant plus que l’iPod, dans sa configuration actuelle, aura bien du mal à réitérer la révolution du walkman de Sony : il faut obligatoirement un Mac pour l’utiliser. Reste que le blocage principal ne vient probablement pas d’Apple : selon les sources, la firme dit avoir diffusé dans la nature près de 7 millions de Mac équipés de prises FireWire et laissé ses utilisateurs télécharger 6 millions de copies d’iTunes (voir édition du 24 octobre 2001) ! Le logiciel est également préinstallé sur tous les nouveaux Mac. Les utilisateurs de PC sont les premiers à reconnaître que la diffusion de la prise FireWire (l’IEEE 1394) n’a pas pris les mêmes proportions que dans le camp Mac. Or, son utilisation est centrale dans iPod, notamment pour des transferts de fichiers à haute vitesse qu’aucun autre baladeur MP3 du marché n’est en mesure d’offrir, la plupart utilisant une prise USB. Et les utilisateurs de PC de poser question sur question. Steve Jobs a bien spécifié qu’il regarderait ce qu’il est possible de faire. Mais l’absence d’iTunes – et donc d’iPod – pour Windows apparaît pour les utilisateurs de Mac comme un juste retour des choses : les premiers lecteurs MP3 n’étaient pas utilisables sur leurs machines ! Reste que la stratégie d’Apple ne justifie pas le passage de l’iPod et d’iTunes au PC. Elle s’en trouverait contournée : l’iPod doit, au choix, conforter les clients d’Apple et/ou amener de nouveaux utilisateurs au Mac, mais pas apporter de la valeur ajoutée aux PC. Les seuls ingrats sont quand même les utilisateurs de Mac : ils trouvent le produit cher et certains commencent à se sentir les vaches à lait de la coopérative de Cupertino.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur