Les vieux tubes restent en tête du Top 10 des virus

Cloud

Derrière Sober, Netsky et Zafi, Nyxem fait une entrée remarquée à la quatrième place du classement des virus établi par Sophos.

Si le ver Nyxem (voir édition du 30 janvier 2006) a fait son apparition à la quatrième place du classement, établi par le spécialiste de la sécurité Sophos, des virus les plus actifs en janvier 2006, les plus fortes progressions sont à mettre à l’actif de codes malveillants bien plus anciens.

C’est une nouvelle fois Sober-Z qui décroche la palme du virus le plus répandu, bien qu’un correctif soit disponible depuis novembre 2005. Netsky-P retrouve sa deuxième place alors que la solution pour s’en protéger et l’éradiquer existe depuis près de deux ans. Quant à Zafi-B, découvert en juin 2004, il signe un retour gagnant en troisième position.

Des utilisateurs négligents

“Certains de ces virus sont en circulation depuis des années, ce qui devrait faire réagir les entreprises et les particuliers qui ne disposent pas d’une protection adéquate”, indique Carole Thierault, consultante en sécurité pour Sophos. “Ces vers sont faciles à contrôler tant qu’une solution consolidée a été mise en place. Leur propagation aurait été stoppée si les mises à jour d’antivirus avaient été appliquées.”

Sophos a identifié 2 312 nouveaux virus le mois dernier. Selon les données fournies par l’éditeur, un e-mail sur 70 contiendrait un code malveillant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur