L’Europe compte adapter les TIC au troisième âge et vice-versa

Mobilité

La Commission européenne lance un programme d’un milliard d’euros sur six ans
pour “bien vieillir dans la Société de l’Information”.

C’est un constat : la population européenne vieillit. En 2020, le quart de la population de l’UE aura plus de 65 ans. Loin d’interpréter ses statistiques comme un frein au développement de la Société de l’Information, la Commission européenne vient tenter de surfer sur la vague du papy-boom. Après tout, les Européens âgés sont aussi des consommateurs non négligeables, dont la richesse globale dépasse les 3 000 milliards d’euros.

Bruxelles vient d’annoncer un plan d’action européen intitulé “Bien vieillir dans la société de l’information” doté d’un budget d’un milliard d’euros pour la période 2007-2013. Cette initiative est accompagnée d’un nouveau programme de recherche européen commun dans les technologies de l’information et de la communication (TIC). L’objectif étant d’améliorer la vie des personnes âgées à domicile, sur le lieu de travail et dans la société en général.

“Les TIC donneront naissance à des produits et services nouveaux et plus accessibles, répondant aux besoins des personnes âgées”, a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne responsable de la société de l’information et des médias, cité dans le communiqué de presse.

L’un des principaux défis sera l’adhésion de cette tranche de population aux usages des TIC. En l’état actuel, seulement 10% des personnes âgés dans l’UE utilisent Internet.

Plusieurs pistes sont étudiées pour surmonter les obstacles techniques et réglementaires au développement du marché, notamment à travers la création d’un portail Internet des bonnes pratiques.

La Commission européenne serait également prête à initier un ensemble de projets pilotes et d’un système européen de récompenses pour les maisons intelligentes et les applications destinées à favoriser l’autonomie. Enfin, dans le cadre de partenariat public-privé sur l’innovation, un programme de recherche consacré à “l’assistance à l’autonomie à domicile” pourrait voir le jour.

Répartition du budget du plan d’action

Programme assistance à l’autonomie à domicile
600 millions d’euros
Programme-cadre de recherche de l’UE
400 millions d’euros
Programme d’appui stratégique
30 millions d’euros

Source : Commission européenne, juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur