L’Europe n’est pas prête pour les PC de poche

Cloud

Alors que le marché américain consomme goulûment des générations successives d’assistants numériques, l’Europe semble les bouder. IBM, qui vient de sortir l’étonnant Workpad z50, estime que le Vieux Continent n’est pas encore suffisamment prêt pour accueillir son dernier-né.

L’Europe ne consomme pas assez au goût d’IBM. Le fabricant vient de lancer aux Etats-Unis son nouveau PC de poche baptisé WorkPad z50 vraiment alléchant (voir édition du 5 mai 1999). Autonomie de 8 heures, démarrage instantané, écran couleur LCD de 8,2 pouces et modem intégré, l’appareil a de quoi séduire la plupart des personnes souvent en déplacement. Surtout avec un prix de 1000 dollars (6000 francs) ! Pourtant, il ne franchira pas l’Atlantique de sitôt. “Des études de marché IDC ou Dataquest ont démontré clairement que le plus gros marché pour ces appareils est aux Etats-Unis, même dans les deux ou trois prochaines années”, explique Mario Brendo, responsable marketing chez IBM. “Les assistants numériques sous Windows CE représenteront un gros marché en Europe, mais il tarde à démarrer”, indique-t-il. Une tendance que confirme Alison Mckenzie, consultante chez IDC UK : “Nous croyons que ces produits décolleront plus vite aux Etats-Unis. Cependant des produits comme les téléphones Internet seront adoptés plus vite en Europe car le GSM y est le standard”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur