L’Europe veut protéger ses enfants des dangers du Net

Mobilité

L’Union européenne vient d’annoncer le lancement d’un programme, doté d’une enveloppe de 45 millions d’euros, destiné à renforcer la protection des enfants vis-à-vis des contenus dangereux circulant sur le Web.

Le programme intitulé Safer Internet Plus (“Un Internet plus sûr”), proposé par la Commission européenne en mars dernier, vient d’être approuvé par le Conseil des télécommunications de l’Union. Doté d’un budget de 45 millions d’euros, il vise à renforcer la sécurité des jeunes internautes, susceptibles d’être exposés aux divers contenus illégaux qui circulent sur la Toile.Ce programme, qui devrait s’étaler sur les quatre prochaines années, s’inscrit dans le prolongement d’une première initiative de l’UE sur le même thème. Selon une étude menée à l’échelle européenne et citée dans le communiqué de presse de l’UE, beaucoup de parents ne sont pas conscients des risques encourus par leurs bambins lorsqu’ils surfent sur Internet. De plus, 60% d’entre eux ne savent pas à qui s’adresser en cas de découverte de contenus illégaux et dangereux (pornographie enfantine, racisme, etc.).C’est pourquoi l’UE a décidé de consacrer une partie de son budget à la mise en place de nouvelles lignes téléphoniques destinées à recevoir les dénonciations de tels travers, sur le modèle de ce qui avait été fait lors du premier programme Safer Internet.Information, prévention et répression Outre cet aspect répressif de la lutte contre les contenus illégaux, l’UE souhaite mettre à disposition des parents, éducateurs et enfants des outils de prévention. Elle devrait ainsi financer des technologies permettant de limiter l’exposition à ces contenus (notamment des filtres antispam) ou permettant de mesurer l’efficacité des outils existants. Dans un souci de coordination, une partie du budget sera également allouée à la promotion des échanges d’informations sur les méthodes de lutte contre le spam. Le dernier axe du programme européen se place sur le terrain de l’information. L’UE promet ainsi de créer un “Forum pour un Internet plus sûr” qui permettra aux divers organismes de régulation des Etats de partager leurs expériences sur la question. De plus, elle s’attachera à sensibiliser les usagers, parents et enfants, aux dangers qui les guettent non seulement sur Internet mais également sur les autres outils de communication, notamment les applications mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur