Levée de fonds : OpenDataSoft se tourne vers l’international

Big dataBusiness intelligenceData-stockageEntrepriseLevées de fondsStart-up
levee-fonds-opendatasoft
2 0

Premier tour de table (1,5 million d’euros) pour le Français OpenDataSoft, qui développe une plate-forme de valorisation et de monétisation des données.

Accélérer le développement mondial de sa plate-forme d’hébergement, de partage, de valorisation et de monétisation des données en se concentrant sur l’Amérique du Nord et l’Australie, où un premier contrat vient d’être signé : tel est le principal objectif d’OpenDataSoft après son dernier tour de table.

Cette opération – la première du genre pour la SAS parisienne fondée en 2011 – est réalisée avec le concours d’Aurinvest. Le fonds de capital-risque, qui associe entrepreneurs, institutionnels et chefs d’entreprises, injecte 1,5 million d’euros.

Disposant d’un bureau à New York, OpenDataSoft a multiplié les recrutements depuis le début de l’année, en consolidant notamment ses forces de ventes, mais aussi en embauchant un CDO (« chief data officer »).

Son effectif compte aujourd’hui une quinzaine de personnes qui travaillent sur une problématique : comment exploiter les données au niveau des directions métiers en les transformant en information intelligible et en applications innovantes ?

Ce concept de « smart data » implique la collecte et croisement sécurisés de flux de données hétérogènes, issus aussi bien du SI métier que de l’écosystème open data et de fournisseurs payants.

Une fois les données mises à disposition, elles sont analysées et transformées en des visualisations interactives. Lesquelles peuvent être partagées sous différents formats d’export (CSV, JSON, Excel, Shapefile…), mais aussi réutilisées dans des applications Web et mobiles, grâce à des interfaces de programmation (API).

Destinée à accompagner les collectivités* dans l’ouverture des données publiques, cette offre concerne aussi les entreprises et les administrations impliquées dans le développement de la ville intelligente.

Membre du programme d’incubation Smart Data for Customer Intelligence supervisé par l’assureur Axa et Paris Région Lab (association créée à l’initiative de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France), OpenDataSoft suit, en parallèle, plusieurs accélérateurs. Dont StartUp42, basé dans les locaux de l’EPITA (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne).

L’entreprise s’implique aussi dans plusieurs pôles de compétitivité. Elle s’est distinguée en 2014 avec le lancement de la première plate-forme interministérielle de mise à disposition de données sur l’enseignement supérieur et la recherche.

Plus récemment, un partenariat a été signé avec le groupe de transports publics Keolis, qui a investi 30 millions d’euros dans le numérique avec l’objectif de fournir des applications mobiles (itinéraires, CRM, billetterie) aux collectivités locales.

* OpenDataSoft revendique « une cinquantaine de clients » dont des villes (Paris, Toulouse, Bruxelles…), des régions (Corse, Ile-de-France), des départements (Sarthe, Pas-de-Calais, Alpes de Haute-Provence), de grandes entreprises (Axa, EDF, SNCF, Total, Veolia…) et des administrations publiques (ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de l’Agriculture).

Crédit photo : argus – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur