Levée de fonds : Ouistock garde la main sur la location d’espaces de stockage

EntrepriseLevées de fondsStart-up
Ouistock
2 3

Ouistock, plate-forme dédiée à la location de garde-meubles entre particuliers, a levé 800 000 euros, pour accentuer son développement en France, avec l’Europe en ligne de mire.

Plate-forme Web proposant la location de garde-meubles entre particuliers, Ouistock a bouclé un nouveau financement de 800 000 euros, avec notamment le soutien de Bpifrance, portant ainsi à 1,4 million d’euros les fonds levés par la start-up en un an.

Pour rappel, elle avait bouclé un tour de table de 600 000 euros en juin 2015.

Fondée en 2014 par Neville Ricour et Simon Ryckembusch, Ouistock propose aux propriétaires de louer à des particuliers leur box ou leur cave pour le stockage de meubles et d’objets, en échange d’un loyer mensuel.

Une solution de co-stockage qui, selon la plate-forme Web, reviendrait bien moins cher que la location auprès de professionnels du garde-meuble ou du self-stockage (une économie générée de 30% à 60% par rapport à un professionnel).

Ouistock facilite la location d’espaces de stockage entre particuliers en proposant des contrats de location pré-remplis ainsi qu’une assurance locative de son partenaire SwissLife.

Une assurance de base (biens assurés jusqu’à 1 500 euros) est de facto intégrée au prix de la location, mais Ouistock propose également aux locataires deux extensions de garantie : une allant jusqu’à 3 000 euros de biens couverts (+2 euros par mois) et l’autre pour des biens assurés  pour un plafond de 5 000 euros (+4 euros par mois).

Les loyers sont versés automatiquement par virement bancaire. Le propriétaire ne verse aucune commission : celle-ci est intégrée au loyer payé par le locataire (entre 10% et 20% du loyer selon les cas).

Les offres de Ouistock sont accessibles dans 1 500 villes françaises pour 500 000 m3 d’espaces de stockage au total. Le premier objectif de la start-up ces prochains mois est de parvenir à accentuer son développement dans l’Hexagone, pour ensuite viser le marché européen.

 

Crédit image : Ouistock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur