Levée de fonds : Snapchat discute avec le prince saoudien Al Walid Ben Talal

EntrepriseLevées de fonds
prince-al-walid-ben-talal-arabie-saoudite

A travers son fond Kingdom Holding, le prince saoudien Al Walid Ben Talal pourrait investir dans Snapchat. Comme il l’a fait pour Twitter.

Snapchat a engagé des discussions avec Kingdom Holding, la société d’investissement du prince saoudien Al Walid Ben Talal en vue d’une éventuelle entrée dans le capital de la société Internet.

Selon le communiqué du fonds, Evan Spiegel et Imran Khan, respectivement CEO et CSO de Snapchat, ont rencontré le prince saoudien et hommes d’affaires qui s’intéresse notamment au domaine des nouvelles technologies.

Le petit-fils d’Abdel Aziz (fondateur de la dynastie saoudienne) et le neveu de feu le roi Abdallah (décédé le 23 janvier dernier) disposerait de la 34ème plus grande fortune du monde avec 23 milliards de dollars selon Forbes.

Il a déjà investi dans des sociétés Internet comme Twitter (300 millions de dollars injectés en 2011 dans le réseau social) ou Jingdong Inc (site marchand JD.com, Chine).

Kingdom Holding et Snapchat évoquent “une potentielle coopération en termes de business”.

Sachant que la société Internet californienne, qui exploite une application de messages instantanée et éphémères, monte actuellement une levée de fonds dont le niveau atteindrait 500 millions de dollars.

Ce qui lui permettrait d’atteindre une valorisation record (on parle régulièrement de 19 milliards de dollars) si l’opération de financement se concrétise.

A travers son fonds Kingdom, le prince Al Walid Ben Talal multiplie les investissements dans des secteurs comme la banque (Citigroup), l’hôtellerie de luxe ou le cinéma et la télévision (c’est le deuxième actionnaire de 21st Fox Century derrière la famille Murdoch).

snapchat-kingdom

(Crédits photos : Kingdom Holding et Alwaleed Bin Talal Foundation)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur