LeWeb’12 Paris : la Commission européenne veut des Rovio partout

EntrepriseRégulationsStart-up
europe-start-up-neelie-kroes-commission-europeenne

Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de “l’Agenda numérique”, ébauche un plan ambitieux pour soutenir les start-up en Europe.

L’Europe peut accompagner les start-up dans leur croissance.

Invitée dans le cadre de la session LeWeb’12 à Paris, Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de “l’Agenda numérique”, prépare un programme européen en faveur de l’économie numérique.

Bruxelles disposerait aussi d’une capacité de 100 milliards d’euros pour lancer ce programme IT qui serait ambitieux. Même si le budget global européen est bloqué en l’état actuel…

Tout comme le gouvernement français, Neelie Kroes s’intéresse au financement de l’innovation par le capital-risque mais également par des formes alternatives.

Elle prône l’émergence de plateformes de financement participatif (crowdfunding) au niveau européen.

Mais la commissaire européenne en charge du numérique est consciente que l’Union européenne ne constitue pas encore un véritable marché du numérique.

Et qu’il existe des freins comme le système actuel de gestion collective des droits d’auteur jugé inadapté à la nouvelle donne du secteur IT.

Néanmoins, elle cite des succès comme Spotify, Skype (passé chez Microsoft, sic) mais aussi Rovio et ses Angry Birds.

Dans une interview accordée à TF1 News, elle déclare qu’elle compte poursuivre son travail pour l’accès des Européens à Internet, à développer le haut débit partout, mais aussi faire en sorte qu’ils y soient en sécurité.

Elle évoque aussi un grand partenariat entre l’Europe et les start up (“the startup europe partnership”).

Ce programme est censé faciliter la vie des jeunes entrepreneurs : accès aux expertises et conseils, accompagnements et partage de l”information.

Elle a également insisté sur la dimension de protection des données personnelles. “Le respect de la vie privée fait partie de notre culture. Sans doute plus qu’aux Etats-Unis, et il y a des règles à respecter en Europe.”

En pleine révision de la directive sur la protection des données personnelles, les Facebook, Google and co sont avertis.

Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Matthias Pahl

Quiz : Maîtrisez-vous vos informations personnelles sur internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur