L’i-mode séduit les fournisseurs de contenu

Cloud
Information - news

L’opérateur japonais de téléphonie mobile NTT Docomo, pourrait annoncer une prise de participation chez AOL Japan. L’i-mode, à l’inverse de son concurrent européen le Wap, semble attirer les fournisseurs de contenu. En attendant l’alliance avec AOL Japan, Sony et Disney se sont ralliés à la technologie japonaise.

Selon un schéma évoqué récemment par le Wall Street Journal, DoCoMo pourrait devenir le premier actionnaire d’AOL Japan en injectant 100 millions de dollars dans la société. AOL Japan bénéficierait ensuite d’une présence privilégiée sur le service d’Internet mobile “i-mode” de NTT DoCoMo.

Toutefois, si DoCoMo, l’opérateur japonais de téléphonie mobile qui développe la technologie i-mode, se défend d’être en pourparlers avec AOL afin de distribuer sa technologie aux Etats-Unis, son rapprochement avec AOL Japan pourrait préfigurer une alliance de plus grande envergure avec le fournisseur d’accès américain. Voire tout simplement avec d’autres acteurs y compris de la téléphonie mobile tant en Europe, aux USA qu’en Asie mentionne d’ailleurs DoCoMo sans en dire d’avantage. Reste tout de même qu’une alliance entre le numéro 1 mondial de l’Internet et le numéro 1 mondial de la téléphonie mobile aurait de quoi rendre jaloux voire inquiets les défenseurs du Wap. D’un côté AOL offrirait 23 millions d’abonnés, de l’autre NTT DoCoMo apporterait 10 millions d’utilisateurs d’i-mode. Et, outre un apport de contenu intéressant notamment via Time Warner, cette alliance aurait de quoi mettre à mal le Wap sur le marché américain comme sur le marché français.

D’autant que si les opérateurs français sont satisfaits du développement du Wap en France, (voir édition du 11 août 2000), il n’en reste pas moins que le nombre de 110 000 utilisateurs Wap fait pâle figure à côté des 10 millions d'”i-modiens”. De plus, selon toutes prévisions, 17 millions de terminaux i-mode seraient en service d’ici la fin de l’année.

L’été aura été fructueux pour l’i-mode qui annonce des partenariats avec deux importants fournisseurs de contenu. Le premier est Sony qui développera de nouveaux services en associant, avec DoCoMo, leurs produits respectifs : la console de jeux PlayStation avec l’accès à l’Internet mobile. L’abonné pourra dès lors commencer à jouer sur son téléphone portable et terminer le jeux sur son PC. Le deuxième accord concerne Disney à travers sa filiale Walt Disney Internet Group sur la fourniture de contenu pour le service “i-mode”. Le nouveau service “Disney-i”, accessible par abonnement, sera proposé dès ce mois-ci, offrant chaque jour un économiseur d’écran Disney, une chanson Disney et des informations Disney. Des alliances qui ne font que commencer, à en croire les rumeurs qui prêteraient à NTT DoCoMo des intentions de prise de participation minoritaire dans la société que prévoient de créer SBC Communications et BellSouth, deux opérateurs télécoms américains. Une solution qui lui permettrait de se positionner aux Etats-Unis sur le marché du sans fil (voir édition du 18 août 2000).

Pourtant toutes ces alliances ne sauraient affaiblir la position du Président du Wap Forum, Scott Goldman. Ce dernier rappelle le soutien de 500 sociétés mondiales comme preuve de la bonne croissance du Wap. Pour lui, l’i-mode et le Wap ne visent pas le même public. Alors que le Wap cible des applications en entreprise et cherche à se positionner sur le B to B, l’i-mode conquiert un public plus jeune surtout intéressé par le faible prix de la communication Internet. Un aspect de la croissance de l’i-mode non négligeable, quand on sait que les connexions filaires au Japon sont extrêmement onéreuses et qu’elles reviennent plus chères qu’une navigation via son téléphone mobile.

Pour en savoir plus : Wap Forum


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur