L’Icann retarde la mise en place du domaine “.xxx”

Mobilité

Le projet de création d’une extension de noms de domaine à caractère pornographique a disparu de l’ordre du jour de la réunion de l’Icann.

La proposition d’extension de nom de domaine “.xxx”, dédiée aux sites à caractère pornographique, a mystérieusement disparu de l’ordre du jour de la réunion du conseil d’administration de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann).

La nouvelle, annoncée par Vinton Cerf, a surpris les délégués présents à la réunion publique du comité consultatif de l’Icann qui s’est déroulée mardi dernier à Vancouver. Le président de l’Icann a révélé que les débats attendus autour de cette nouvelle extension ont été retirés de l’ordre du jour.

Vinton Cerf estime qu’il faudra plus de temps que prévu pour étudier le rapport de 350 pages de l’Icann, relatif à la mise en place de ce domaine, avant que les discussions ne puissent continuer. Néanmoins, les analystes soulignent que ce rapport non publié était disponible depuis un certain temps et qu’il se montrait plutôt favorable à l’introduction de ce nouveau nom de domaine.

Des réticences de la part des Etats-Unis

Selon TechDirt.com, d’autres raisons peuvent expliquer ce retard, notamment des interventions de la part des Etats-Unis et de l’Union européenne.

Viviane Reding, commissaire chargée de la Société de l’Information, aurait appelé Paul Twomey, le directeur général de l’Icann, pour le menacer de rappeler les représentants de l’UE si ce dossier n’était pas abordé. Parallèlement, au sein de l’administration américaine, différentes factions se montrent préoccupées par l’éventelle création d’un nom de domaine réservé aux sites pornographiques.

(Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 2 décembre 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur