Liens sponsorisés : Overture reconnue par ses pairs

Mobilité

La filiale de Yahoo gagne sa bataille judiciaire contre Miva et lance une offre de liens publicitaires en pay-per-call.

Tous les acteurs du marché des liens publicitaires reconnaissent enfin à Overture, la filiale de Yahoo, la paternité du modèle de vente aux enchères des mots clés. Ultime résistante, la société Miva (ex-FindWhat.com), a finalement mis un terme aux coûteux différents judiciaires qui l’opposent à son rival depuis 2001 en acceptant de lui verser 8 millions de dollars et de lui acheter des droits d’utilisation.

FindWhat.com avait attaqué le premier en demandant à la justice américaine d’invalider le brevet déposé par Overture. Celui-ci a ensuite répliqué en portant plainte pour violation de brevet, à la fois contre FindWhat.com et Google qui est arrivé à un accord avec son concurrent en août 2004. La société de Larry Page et Sergey Brin a obtenu la paix en se délestant de 2,7 millions d’actions, juste avant son introduction en Bourse.

Des liens publicitaires en pay-per-call

A peine parvenu à un accord avec Miva, Yahoo irrite de nouveau son rival en lançant, au Royaume-Uni et en Irlande, une offre de liens publicitaires dite au “pay-per-call”. Cette offre permet aux annonceurs de diffuser sur le portail des liens sponsorisés redirigeant les internautes non plus vers un site mais vers une simple page où ils sont invités à composer un numéro de téléphone. Destinée en premier lieu aux sociétés n’ayant pas de site Web, elle n’est plus facturée au clic mais à l’appel.

Yahoo propose d’ors et déjà cette offre dans la rubrique “Automobile” de ses portails britannique et irlandais. Il envisage de l’étendre très prochainement à son comparateur de prix Kelkoo, puis progressivement à l’ensemble de ses chaînes marchandes, notamment celles relatives aux voyages.

Dans ce domaine, Miva a été précurseur en lançant, dès septembre 2004, l’une des premières offres de liens promotionnels en pay-per-call. La société américaine utilise la plate-forme technique d’Ingenio, à l’instar d’AOL qui a lancé son propre service en avril dernier.

Ingenio lance un kit de développement
Ingenio va prochainement distribuer un kit de développement à destination de ses partenaires pour leur permettre de concevoir des applications basées sur sa plate-forme. Ce kit permettra la création de publicités, la géolocalisation des internautes et l’édition de rapports personnalisés.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur