L’iMac décliné en 4 modèles

Mobilité

Les “Oh” et les “Ah” n’ont pas manqué de fuser au Jacob K. Javits Center de New York. iMac a repris des couleurs, du muscle et coûte moins cher. Pour le bonheur des enfants, petits ou grands !

La locomotive d’Apple est silencieuse, toute en couleurs et autorise la navigation sur Internet, 10 minutes après avoir été déballée du carton. L’iMac, puisque c’est de lui dont il s’agit, a transformé Apple. Grâce à lui, cette société annoncée comme moribonde, proche du trépas et que seuls quelques utilisateurs enflammés défendaient encore il y a deux ans, est redevenue le fleuron de la Silicon Valley (voir notre édition du 19 juillet 2000).

Quatre nouveaux modèles ont été présentés pendant la MacWorld de New-York. Comme leurs aînés, les nouveaux iMac sont équipés du processeur G3, d’une carte graphique ATI Rage 128 Pro, du modem, de l’USB, de l’Ethernet, du système sonore Odissey d’Harman/Kardon, de l’écran 15 pouces et du CD-ROM ou du DVD-ROM “mange-disque”. En revanche, ils prennent encore plus de couleurs. Toute la palette a changé. L’entrée de gamme passe à l’indigo, c’est-à-dire un bleu sombre. L’iMac à 350 MHz embarque ainsi 64 Mo de mémoire un disque dur de 7,5 Go et se pilote grâce à la nouvelle souris et au nouveau clavier d’Apple.

Viennent ensuite les différents iMac destinés à la vidéo. Ils disposent de l’Airport en option (la transmission de données sans fil d’Apple : les antennes sont toujours pré-installées) et de deux prises Firewire. L’iMac DV se retrouve en 2 couleurs : l’indigo toujours, et un rouge profond, dénommé “ruby”. Il tourne à 400 MHz ; CD-ROM sur ce modèle (l’ancien DV disposait d’un lecteur de DVD-ROM). Il s’agit en fait de l’entrée de gamme de la vidéo chez soi, proposé aux environs de 7 000 francs aux Etats-Unis.

Nouveau dans la famille, l’iMac DV+. C’est le Monsieur Plus de la bande : plus de puissance grâce aux 450 MHz du G3, un disque dur de 20 Go, une sortie vidéo supplémentaire et le lecteur de DVD. Il s’agit de l’ancien iMac DV, mais avec plus de puissance. Il reprend les deux couleurs précédentes et s’adjoint un “sage” vert-de-gris.

Enfin, on ne change pas une équipe qui gagne et “la motrice” de ce train d’annonces n’est autre qu’une nouvelle mouture de l’iMac Edition Spéciale, disponible en deux couleurs, “graphite” et “snow” (un blanc brillant). La mémoire gonflée à 128 Mo, le disque dur porté à 30 Go, la “bête” pointe à 500 MHz. Ce système est disponible pour environ 10 500 francs aux Etats-Unis.

Pour en savoir plus :

* L’iMac

* Les nouvelles pubs de l’iMac (nécessite QuickTime)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur