L’industrie pornographique aura bientôt son .xxx

Mobilité

L’Icann s’est finalement résolue à autoriser la création et l’exploitation d’un domaine dédié aux contenus pour adultes. Une manne financière pour le Registrar chargé de commercialiser le .xxx.

L’Icann (Internet Corporation For Assigned Names and Numbers) a annoncé, le 1er juin, la création prochaine d’une nouvelle extension de domaine (ou domaine de premier niveau) : le .xxx. Après un an d’évaluation, l’organisme qui gère les domaines Internet est entré dans la phase de négociations techniques et commerciales avec la société ICM Registry sélectionnée comme gestionnaire du .xxx. ICM déclare n’avoir aucun lien, passé et à venir, avec l’industrie des loisirs pour adultes. Le registrar opérera sous le contrôle de l’International Foundation for Online Responsibility (Iffor), un organisme canadien indépendant qui sera chargé de la promotion (ou du contrôle) du .xxx.

Le domaine qui valait 3 milliards de dollars

ICM A convaincu l’Icann notamment en assurant qu’une extension dédiée aux sites pour adultes permettrait de mieux distinguer les contenus proposés et, de fait, irait dans le sens d’une meilleure protection de l’enfance en ligne. Le .xxx simplifiera effectivement le filtrage des sites Web. Bien qu’il semble illusoire de croire que l’industrie du rose abandonne du jour au lendemain ses actuels noms de domaines en .com, notamment. Aucune date n’a été précisée quant à l’ouverture des dépôts des noms en domaines .xxx. Mais elle devrait s’effectuer avant la fin 2005. Et le coût d’un dépôt pourrait s’élever à 60 dollars par an et par nom.

Une chose est sûre, les contenus pour adultes rapportent. Selon Reuters cité par ICM, l’industrie du X dépasse les 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel. Internet compterait plus d’un million de sites dédiés et 25 % des recherches en ligne concernerait des requêtes liée à la pornographie dont l’activité des sites génèrerait 10 % du trafic en ligne. Bref, une véritable manne financière en perspective pour ICM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur