L’infogérance, éternel casse-tête des directions informatiques

Cloud

Le succès de l’infogérance ne se dément pas mais cette pratique se complique singulièrement lorsque plusieurs prestataires sont impliqués, ce qui tend à devenir la norme. Le Gartner souligne que l’organisation des directions informatiques est à repenser en conséquence.

L’externalisation de tout ou partie de la fonction informatique est une pratique déjà ancienne à laquelle toujours plus d’entreprises ont recours (voir édition du 27 mars 2003). Pourtant, selon le cabinet d’études Gartner, très peu d’entre elles ont le savoir-faire requis pour mener à bien de tels projets. La multiplication des prestataires, qui doivent en outre collaborer entre eux, complique en effet singulièrement la tâche. Ainsi, d’ici à 2005, plus de 70 % des entreprises auront au moins trois fournisseurs de services, mais, estime Gartner, moins de 10 % d’entre elles disposeront d’une direction informatique apte à gérer au long cours ces fournisseurs, en vérifiant notamment qu’ils atteignent bien les objectifs qui leur ont été assignés. Les conflits d’intérêt entre les prestataires et avec le client entraînent une dégradation du service fourni. Il convient donc de remettre à plat les pratiques qui ont cours. La priorité sera donnée à la recherche d’une organisation adéquate apte à évoluer dans ce contexte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur