Sécurité IT : LinkedIn se rapproche du FBI pour mener l’enquête

Cloud

Victime d’actes de piratage qui ont entraîné le vol de 6,5 millions mots de passe, le réseau social BtoB LinkedIn se rapproche du FBI pour mener l’enquête et sécuriser son écosystème.

Victime d’actes de piratage qui ont occasionné la publication, sur un forum russe, de quelque 6,5 millions mots de passe d’utilisateurs, le réseau social BtoB LinkedIn formule ses plus plates excuses et se fait fort d’une promesse : mettre davantage l’accent sur la sécurité.

Pour renforcer cet aspect d’un écosystème jusqu’alors relativement imperméable aux attaques informatiques, une collaboration avec des experts en la matière s’impose.

Pour mener à bien cette entreprise, LinkedIn, 160 millions de membres au compteur, s’associe au FBI et poursuit en parallèle l’enquête initiée en interne mercredi dernier, quelques heures après les événements.

Dans le collimateur des intéressés, un groupe de cyber-criminels russes déjà connus pour des faits similaires à l’encontre du site de rencontres eHarmony. Il en avait résulté le vol de 1,5 million mots de passe.

Nous travaillons assidûment à la consolidation de notre système d’hébergement des données confidentielles. Des améliorations sont à venir, avec notamment une nouvelle couche de chiffrement“, confient en ce sens les équipes de LinkedIn.

Et d’ajouter : “Nous prônerons la transparence au possible vis-à-vis des internautes, sans pour autant compromettre les investigations en cours“.

En mai dernier, des signes avant-coureurs avaient laissé planer une menace sur le réseau social, lequel avait connu des pannes à répétition, conséquences d’assauts par déni de service (DoS).

Chacun des utilisateurs affectés a été personnellement averti et invité à modifier ses identifiants de connexion. Plus généralement, il est recommandé d’appliquer cette procédure à fréquence raisonnable, soit tous les trois mois.

Un moindre mal toutefois pour les victimes potentielles : les adresses mail publiées semblent ne pas correspondre aux mots de passe en regard desquels les assaillants les ont exposées sur la place publique.

A cet égard, aucune compromission de compte n’est à déplorer.

LinkedIn vol de mots de passe

Crédit image : © herreneck – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur