LinkScanner d’AVG se charge de repérer les pages Web piégées

Cloud

La nouvelle solution de l’éditeur de logiciels anti-virus rend disponible gratuitement son outil d’analyse de liens piégés sur le Web.

Internet demeure le plus gros pourvoyeur de virus. La multiplication des escroqueries sur la Toile a fait d’Internet un espace dangereux, particulièrement bien adapté à “l’incubation” des virus informatiques. La nouvelle solution de sécurité d’AVG vise à fournir une protection supplémentaire aux internautes.

AVG LinkScanner, le nouveau service lancé par AVG, prend la forme d’une couche de sécurité qui se superpose à la sécurité déjà présente sur l’ordinateur au moment où l’internaute surfe sur le Web. L’adresse tapée par un internaute est analysée par LinkScanner qui détermine ainsi si l’URL concerné contient un virus ou non. Dans les cas où l’internaute est redirigé vers des pages piégées destinées à lui dérober ses données confidentielles, cette solution pourrait s’avérer utile. En cas de danger, l’accès à une page est tout simplement bloqué.

Les mesures de sécurité prises par LinkScanner ne s’arrêtent pas là. Les requêtes lancées depuis les moteurs de recherche se voient attribuées des notes suivant leur niveau de sécurité. En outre, LinkScanner assure une sécurité continue. Selon l’éditeur, 60% des menaces, très mobiles, disparaissent ou se déplacent vers une autre adresse. Atout supplémentaire : cet outil analyse également les liens affichés dans les e-mails reçus.

Pas vraiment révolutionnaire car assez proche de la solution de virtualisation du navigateur proposé par Check Point, LinkScanner a quand même l’avantage d’être gratuit.

LinkScanner est compatible avec les versions 32 et 64 bits de Vista et  XP, et avec les navigateurs Internet Explorer, à partir de la version 6, et Firefox, dès la version 2.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur