L’interface Australis s’invite dans Firefox

Cloud
mozilla-firefox-28-nightly

Publiée dans le canal Nightly, la dernière version de développement du navigateur Firefox laisse entrevoir un travail de fond sur l’ergonomie, avec la nouvelle interface Australis.

Mozilla a publié une nouvelle préversion de son navigateur Firefox.

Disponible dans le canal Nightly (assimilable au stade alpha), cette mouture est destinée aux testeurs et utilisateurs avancés.

Instable, elle offre un aperçu des grandes orientations prises par la fondation en attendant la sortie de la version finale.

Au premier abord, les nouveautés sont d’ordre essentiellement esthétique.

Les grands travaux se sont effectivement portés sur la nouvelle interface Australis, voulue plus “moderne, claire et confortable” que celle actuellement exploitée, comme l’explique la fondation dans un billet de blog.

Cette logique s’illustre à travers de nombreuses retouches apportées notamment aux onglets.

Ces derniers, redessinés, exploitent désormais des contours arrondis.

mozilla-firefox-28-onglets
L’onglet actif est mis en évidence, tandis que les autres se fondent dans la couleur dominante de la fenêtre.

onglets-firefox-28
Mozilla cherche aussi à optimiser l’espace disponible, tout particulièrement sur les petits écrans des smartphones.

La barre de titre occupe ainsi moins de place, tandis que certains boutons (précédent, téléchargements) n’apparaissent que lorsque c’est nécessaire.

Parmi les éléments restant affichés en permanence, plusieurs sont déplacés.

C’est le cas du bouton donnant accès au menu général : jusqu’alors positionné sur la gauche dans la barre de titre, il est relocalisé sur la droite de la barre d’adresse.

Cette dernière s’enrichit par ailleurs d’un bouton permettant à la fois d’accéder au dossier des favoris et d’y ajouter une page Web, en un clic.

Le développement s’est aussi concentré sur la dimension de personnalisation, afin que le navigateur puisse intégrer plus facilement les nouvelles fonctionnalités qui seront déployées au fil des versions.

Les modules complémentaires sont d’ores et déjà mis au niveau des fonctionnalités natives, sans distinction dans le menu des paramètres.

Plus globalement, la convergence des designs se poursuit entre les plates-formes desktop (Windows, OS X, Linux) et mobile (Android).

Elle s’est déjà concrétisée pour partie fin octobre, avec Firefox 25, dont la principale nouveauté restait cependant fonctionnelle, en l’objet de l’API Web Audio du W3C.

Cette interface de programmation apporte une gestion avancée du son, en multipiste, avec la possibilité d’appliquer des effets, plus particulièrement de spatialisation.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les navigateurs Web ?

Crédit photo : Micha Klootwijk – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur