L’Internet dope le marché de l’accès distant

Régulations

Le marché européen des équipements d’accès à distance profite de la croissance des connexions au réseau Internet, aussi bien émanant des particuliers que des entreprises. Une étude du cabinet Frost & Sullivan estime que le chiffre d’affaire de ce marché pourrait passer de 1 milliard de dollars actuellement à 2,3 milliards de dollars en 2005.

Un chiffre d’affaire qui va doubler en 5 ans, pour passer de 1 milliard de dollars en ce moment à 2,3 milliards de dollars en 2005 : si l’on en croit la dernière étude du cabinet Frost & Sullivan, le marché des équipements d’accès à distance va connaître, en Europe, une très forte croissance. En 2005, il devrait se vendre 17,6 millions d’unités d’équipement d’accès à distance, contre 4,7 millions aujourd’hui. Trois pays concentreront sur leur territoire 62 % de cette tendance : l’Allemagne, au taux d’équipement pourtant déjà élevé, l’Angleterre, pourtant grevée par des coûts de connexion élevés, puis la France.

Ce sont les demandes de connexion au réseau Internet qui vont porter ce marché, notamment les nouveaux modes de vie et de travail induits, tels que télétravail, travail mobile, ou extranets pour les entreprises. Ces dernières devraient s’engouffrer dans le marché de la convergence voix-IP et des transmissions à haut débit. Les réseaux privés virtuels d’entreprises, ou VPN, seront aux aussi en très nette progression. Les demandes de particuliers ne sont pas à négliger non plus, grâce au phénomène conjoint de la baisse du prix des machines familiales, la prolifération des offres d’accès gratuit, ainsi que l’arrivée des nouvelles méthodes de connexion, comme l’ADSL, le câble ou le satellite.

Trois segments de marché sont analysés par l’étude de Frost & Sullivan. Tout d’abord celui, haut de gamme, des concentrateurs d’accès à distance, qui devrait être le plus dynamique, notamment par la multiplication du nombre des points d’accès à l’Internet pour les particuliers. Sous l’essor du télétravail, le chiffre d’affaires pourrait passer à 1,93 milliard de dollars en 2005. Moins spectaculaire mais aussi significatif, le marché des serveurs d’accès à distance devrait atteindre un chiffre d’affaires de 400 millions de dollars en 2005, grâce aux solutions peu onéreuses que sont les réseaux NT ou les logiciels libres. Enfin, le marché, considéré comme bas de gamme, des solutions pour systèmes ouverts devrait sensiblement chuter, et passer de 10,7 % des parts de marché en 1999 à 1,4 % en 2005.

Les trois grands constructeurs qui se partageront ces marchés seront, sans grande surprise, Cisco, suivi de près par Lucent et par 3Com, tous trois américains.

Pour en savoir plus : le site de Frost & Sullivan


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur