Linux continue d’attirer les investisseurs

Cloud

L’OS libre à le vent en poupe. Outre une communauté d’utilisateurs qui s’agrandit de jours en jours, Linux intéresse de plus en plus les grands noms de l’informatique et des milieux financiers.

C’est tout d’abord, Red Hat, le principal distributeur de Linux dans le monde, qui s’apprête à proposer de nouveau sur le marché boursier prêt de 4 millions d’actions pour une valeur de 529 millions de dollars. Une suite logique à son introduction en Bourse de l’été dernier qui s’était particulièrement bien déroulée (voir édition du 12 août 1999). Cette manne financière devrait permettre à Red Hat de poursuivre son expansion géographique. Autre but avoué, se donner les moyens d’acquérir d’autres sociétés dans le monde Linux.

Autre grosse transaction à venir, un consortium constitué de Dell, Compaq, Toshiba et Novell, entre autres, va investir 50 millions de dollars dans TurboLinux, un autre éditeur du système d’exploitation libre. Pourquoi un tel engouement pour cette petite start-up ? Turbolinux développe un logiciel d’administration de serveurs sous Linux pour la mise en ligne de pages Web. Autre point d’intérêt, cette petite société est déjà bien implantée sur le marché asiatique, en particulier en Chine et au Japon.

Dernier signe de la “ruée vers l’or” Linux, SeriousDomains.com, une firme spécialisée dans le dépôt de noms de domaine Internet, procède à la vente aux enchères aujourd’hui même de 250 noms de domaine incluant le terme Linux. Cela va de ScreaminLinux.com à LinuxCallCenters.com en passant par QualityLinux.com ou LinuxManaged.com. Quant au prix, les enchères débuteront à 5000 dollars pour chaque nom. Une belle plus-value, quand on se souvient que le prix “normal” d’un nom de domaine est de 70 dollars pour un usage exclusif de deux ans.

Pour en savoir plus :

* RedHat

* Turbo Linux

* Serious Domains


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur